INTERNATIONAL

Frappes américaines en Libye: plus de 80 jihadistes tués

Washington (AFP) – Les frappes américaines contre le groupe Etat islamique mercredi soir en Libye ont tué « plus de 80 jihadistes », a indiqué jeudi le secrétaire à la Défense Ashton Carter.

Il y avait parmi les jihadistes tués « des gens qui étaient en train de planifier activement des opérations en Europe et ont pu être liés à des attaques qui ont eu lieu en Europe », a déclaré le secrétaire américain à la Défense dans une brève intervention devant la presse au Pentagone.

« Environ une centaine de munitions » (bombes ou missiles) ont été utilisées dans cette attaque, a précisé le porte-parole du Pentagone Peter Cook. 

Les frappes américaines ont été menées mercredi soir sur deux camps de jihadistes à environ 45 km au sud-ouest de Syrte, la ville dont l’EI a été chassé en décembre par les forces loyales au gouvernement d’unité nationale (GNA) libyen.

Les Etats-Unis « restent prêts à soutenir les efforts libyens pour contrer les menaces terroristes, et vaincre le groupe Etat islamique en Libye », a souligné le porte-parole du Pentagone, Peter Cook. 

Les militaires américains ont bombardé deux camps de l’EI situés à environ 45 kilomètres de Syrte, selon le Pentagone.

Les jihadistes visés « comprenaient des individus qui avaient fui Syrte pour rejoindre des camps isolés dans le désert pour se réorganiser » après leur défaite, a précisé Peter Cook.

La perte de Syrte en décembre, après des mois de combat, a été un revers important pour le groupe Etat islamique, qui a perdu avec la ville son dernier grand bastion dans le pays.

Les jihadistes avaient été chassés par les forces loyales au gouvernement d’union nationale, qui contrôle une partie du pays et qui est soutenu par les pays occidentaux et certains pays africains.

Des tanks de l'armée nationale libyenne (ANL), lors de combats contre les djihadistes à Qanfudah, dans la banlieue sud de Benghazi, le 14 janvier 2017. © AFP

© AFP Abdullah DOMA
Des tanks de l’armée nationale libyenne (ANL), lors de combats contre les djihadistes à Qanfudah, dans la banlieue sud de Benghazi, le 14 janvier 2017

Article précedent

Un immeuble s'effondre à Téhéran: 20 pompiers tués

Article suivant

Dassault: inéligibilité requise pour ses comptes cachés à l'étranger

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Frappes américaines en Libye: plus de 80 jihadistes tués