ACTUS LOCALESECONOMIE

French Bee à Tahiti, c’est parti !

© Nicolas Perez

L’Airbus A350 aux couleurs de la compagnie low-cost, French Bee, s’est posé samedi matin sur le tarmac de l’aéroport de Tahiti-Faa’a avec ses 314 passagers venus de métropole et d’Amérique du Nord.

French Bee aura fait couler beaucoup d’encre depuis l’annonce il y a quelques mois de l’ouverture d’une nouvelle liaison entre Tahiti et la métropole. Samedi matin, la compagnie a effectué sa toute première rotation en transportant des touristes métropolitains et américains en Polynésie française. Touristes rejoints par une délégation d’une trentaine de journalistes pour ce premier vol. Avec ses tarifs très attractifs, la filiale low-cost  d’Air Caraïbes a donc mis les petits plats dans les grands pour son lancement au fenua.

Le périple des 314 passagers a d’ailleurs débuté avec un spectacle polynésien dès l’embarquement à l’aéroport parisien d’Orly. Des passagers accueillis par le personnel de bord, composé de Polynésiens fraichement formés et embauchés par la compagnie. Un geste qui a apparemment fait son effet à Laurent, venu retrouver de la famille sur le Fenua.

Une fois confortablement installé dans les sièges du flambant neuf l’Airbus A350, tout juste sortie des ateliers d’aménagement, les passagers se sont vus gracieusement offrir une coupe de champagne pour marquer ce vol inaugural.

En coulisse justement, et quelques minutes après l’atterrissage, la compagnie avait réservé le terminal d’Air Tetiaroa afin d’accueillir directement sur le tarmac des professionnels du tourisme local et les officiels, parmi lesquels la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau. Comme le veut la tradition et après les discours d’usages, la troupe O Tahiti E a proposé une prestation de danse traditionnelle avant d’inviter le public présent à monter dans l’avion pour visiter et tester l’habitabilité de l’appareil. Avec des sièges et un espace pour les jambes plutôt confortable, agrémenté d’écran dernière génération, la visite a fini de convaincre les convives qui, pour certains, envisagent déjà de profiter de cette nouvelle opportunité pour leurs prochaines vacances.

FB-018
FB-011
FB-017
FB-016
FB-015
FB-014
FB-013
FB-012
FB-010
FB-09
FB-08
FB-06
FB-05
FB-03
FB-02
FB-01
Article précedent

Marc Rochet, P-dg de French Bee : « Nous sommes ici pour rester »

Article suivant

La procédure de l’affaire Haddad-Flosse relancée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

French Bee à Tahiti, c’est parti !