ACTUS LOCALESTOURISME

« French Bee n’a pas fait perdre de passagers à ATN »

© Radio 1

Pour le P-dg d’Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin, il faut relativiser « l’effet French Bee » dans la baisse de la fréquentation des passagers d’Air Tahiti Nui. D’abord parce que la compagnie au tiare n’a pas perdu ses passagers sur la ligne Papeete-Paris, mais sur celle à destination du Japon. Ensuite parce que la baisse des prix liée à l’arrivée de French Bee a permis à ATN de gagner de nouveaux passagers.

Le P-dg d’Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin, a réagi jeudi aux chiffres d’Aéroport de Tahiti (ADT) sur la fréquentation des passagers au troisième trimestre 2018. Il indique que l’arrivée de French Bee n’a pas fait perdre de passagers à Air Tahiti Nui sur la ligne Papeete-Paris, « au contraire en progression », mais que c’est la ligne du Japon qui explique principalement la baisse globale de la fréquentation pour la compagnie.

Le P-dg d’Air Tahiti Nui explique que l’arrivée de French Bee a eu un effet sur les prix et a « stimulé une clientèle qui n’aurait pas voyagé ». S’il concède que French Bee a « probablement récupéré quelques clients à ATN », il explique que la baisse des prix liée à l’arrivée de la concurrence a permis à la compagnie du Pays de « compenser » en « gagnant également de nouveaux passagers ».

Michel Monvoisin explique que si l’on regarde le nombre de passagers, on constate une progression pour French Bee et une baisse pour Air France et Air Tahiti Nui. Mais si l’on regarde les coefficients de remplissage, on constate une progression d’Air Tahiti Nui et d’Air France qui restent devant French Bee. Pour lui, « l’effet French Bee » n’a donc pas eu de conséquences dommageables sur les compagnies historiques.

Enfin, le patron d’Air Tahiti Nui s’attend à un impact bien plus fort avec l’arrivée de United Airlines, qui plus est pendant la basse saison.

Article précedent

« Pas de risques majeurs » avec l’amiante pour ADT

Article suivant

Mélenchon : certains sont plus égaux que d'autres - Edito 18/10/2018

6 Commentaires

  1. Hirinake
    18 octobre 2018 à 20h49 — Répondre

    Ne vous decouragez pas Monsieur Monvoisin, vous etes le seul PDG d’ATN a etre honnete et courageux, n’ecoutez pas les zozos d’ADT qui n´ y connaissent rien. Laissez donc braire toutes ces brebis egaree du Pays. Bon courage a vous et ne vous maissez pas faire par tous les bandits de la place.
    A haere i mua e a faaitoito ia oe na roto i ta oe hopo’ia.

  2. Tihoti
    19 octobre 2018 à 6h12 — Répondre

    La brebis a de la mémoire :
    https://www.tahiti-infos.com/Michel-Monvoisin-Nous-ne-sommes-pas-une-destination-low-cost_a152561.html
    L’entente sur les tarifs avec air France n’était même pas cachée pendant des années. La crédibilité ça se gagne et vous l’avez perdue depuis bien longtemps face aux clients.

  3. 19 octobre 2018 à 8h44 — Répondre

    Tout va bien alors !

  4. Philippe Dumas
    19 octobre 2018 à 13h20 — Répondre

    Je pense que French bee va continuer a grignoter des parts de marché comme sur l’île de la Réunion où la concurrence est encore plus féroce qu’ici ,tant mieux pour les voyageurs ,il faut casser les monopoles afin que tout le monde profite

  5. KRISS
    19 octobre 2018 à 13h39 — Répondre

    A l’entendre, l’arrivée de la concurrence est profitable à ATN. Alors pourquoi ne pas avoir favorisé cette ouverture avant ? il ne serait pas en train de nous prendre pour des idiots ….. encore une fois !

  6. Stanley CROSS
    19 octobre 2018 à 16h20 — Répondre

    À ADT, ils ne savent pas compter, selon le Pdg de ATN. Par contre, ATN est prompte à baisser ses tarifs pour limiter l’hémorragie vers Frenchbee. J’attends l’arrivée de United Airlines en novembre. Nouvelle baisse des tarifs en perspective. Par contre, les tarifs d’électricité et l’essence augmentent.

Laisser un commentaire

PARTAGER

« French Bee n’a pas fait perdre de passagers à ATN »