ACTUS LOCALESECONOMIETRANSPORTS

French Bee, numéro 2 sur la route Tahiti-Paris  

Le groupe Dubreuil, maison-mère de French Bee et Air Caraïbes, a présenté jeudi à Paris ses résultats 2018. Sur la Polynésie, French Bee a « réussi la performance de se positionner directement à la deuxième place avec 35% de parts de marché, derrière Air Tahiti Nui et devant Air France. »

En seulement sept mois d’activité sur la Polynésie, rapporte Outremers360°.com,  French Bee a transporté 117 254 passagers, avec un coefficient de remplissage cumulé de 79%. French Bee a notamment « réussi la performance » de se positionner directement à la 2e place avec 35% de parts de marché, derrière Air Tahiti Nui et devant Air France. Pour les dirigeants de la compagnie, la Polynésie fait preuve d’une dynamique de croissance du marché « extrêmement positive ». Sur la destination, la compagnie se positionne notamment sur la clientèle « familles et proches » et le tourisme préférant la petite hôtellerie.

Concernant l’escale à San Francisco, la direction de French Bee assure travailler sur la dérogation qui permettra aux passagers en transit de ne plus récupérer et réenregistrer leur bagage, à l’instar de Los Angeles. « Avec les autorités américaines, c’est un travail long, reconnait-elle, il était important qu’on s’installe sur la ligne, qu’on installe notre sérieux et qu’on ait des opérations fiables, ce qui est le cas. On est en bonne voie pour obtenir cette autorisation ».

Grâce à la liaison Paris-San Francisco-Tahiti établie en mai 2018,  French Bee qui dessert aussi La Réunion, « a réalisé un chiffre d’affaires de 147 millions d’euros sur 2018, un volume doublé par rapport à 2017 où la compagnie avait atteint 69 millions de chiffre d’affaires. La compagnie a également trouvé son équilibre avec un résultat opérationnel à 0,1 million d’euros. Le trafic passagers a lui aussi été multiplié par deux et s’établit à 396 224 passagers sur 2018 ».

 

 

 

 

 

 

 

Article précedent

Un incendie au CET de Paihoro

Article suivant

Douanes : un jour de grève pour se faire entendre

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

French Bee, numéro 2 sur la route Tahiti-Paris