ACTUS LOCALESECONOMIE

Fritch ne veut « pas toucher au code du travail » à Hao

© Vaite Urarii Pambrun

© Vaite Urarii Pambrun

Lors du déplacement d’Edouard Fritch et de ses ministres à Hao dimanche, le P-dg de la société Tahiti Nui Ocean Foods, Wang Cheng, a insisté sur sa volonté de réduire les délais de construction pour le projet aquacole de Hao. Le président du Pays a entendu ses propos et promis de mettre les bouchées doubles tout en assurant qu’il ne toucherait pas au code du travail pour ce chantier.

Répondant aux sollicitations du P-dg de Tahiti Nui Ocean Foods sur le rythme de la construction du projet aquacole, le président Edouard Fritch a expliqué au conseil municipal de Hao que les jeunes de l’atoll devaient se préparer à un « monde du travail qui sera vraisemblablement très exigeant vis à vis d’eux », affirmant même que ces jeunes auraient des horaires « qui dépassent habituellement ce que nous connaissons ». Pour autant, pas question de parler de « zone franche » ou d’aménagement du code du travail comme cela a été envisagé pour le projet Mahana Beach. Edouard Fritch veut que le travail avance vite, mais dans le cadre du droit du travail actuel.

 

 
   

Article précedent

Tiki Toa : Une médaille d'argent et un gardien sur le toit du monde

Article suivant

Wang Cheng "veut que ça aille vite" à Hao

1 Commentaire

  1. Tetuanui
    9 novembre 2015 à 6h13 — Répondre

    I IA !!! DEJA QUE LES PAUMOTU SONT HUPEHUPE !!! ALORS LEUR DEMANDER DE TRAVAILLER !!!! ON NE TOUCHE PAS AUX ACQUIS SOCIAUX DES TUAM’S !!!! 10H00 MIDI. ET ON NE LACHE RIEN !!!!!

Laisser un commentaire

PARTAGER

Fritch ne veut « pas toucher au code du travail » à Hao