EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

« Game of Thrones » en Polynésie Française – Edito 11/05/2017

Nous sommes des dizaines de millions à travers le monde à attendre avec une impatience difficilement supportable la 7ème saison inédite de la fameuse série américaine Game of Thrones. Cette superproduction de HBO basée est un réel chef d’œuvre. Elle parvient à nous tenir en haleine car elle nous montre ce qui peut exister de pire chez l’humain lorsqu’il est question, par tous les moyens, y compris les plus machiavéliques, de s’asseoir sur le fameux trône de fer de ce royaume médiéval aux accents high fantasy.  La perfidie, l’intrigue, le mensonge, l’ambition démesurée, les bas instincts, le fanatisme, la luxure, entre autres, croisent le fer avec la constance, la bravoure, la justice, la probité, la liberté de croyance, la mesure, le chevaleresque. Vous l’avez compris, dans l’absolu c’est toute l’histoire de la vie. L’éternelle lutte du bien contre le mal, sauf qu’ici dans le contexte de la quête du pouvoir, on est scotchés par la perversion dont certains sont capables pour être celui qui trônera.

C’est ainsi que je me suis rendu compte que s’il était fort peu probable que les auteurs et producteurs de cette série aient puisé de leur inspiration dans la vie de notre cité, le contraire était peut-être finalement plutôt crédible, dans certaines sphères. Vous imaginez très bien lesquelles. Ainsi, faisons un petit parallèle. Chez nous le trône de fer se situerait à la présidence et tous les moyens seraient bons, pour le conquérir, ou le reconquérir. La tentative perpétuelle de manipulation des gueux que nous sommes, avec plus ou moins de succès, pour assouvir leur soif de pouvoir, est en effet rentrée dans les mœurs de certains Seigneurs déchus. Ils n’ont plus peur de rien, ils n’écoutent plus personne, ils n’hésitent pas à sceller des alliances contre nature pour partir au combat. Ils tentent d’user de pouvoirs magiques – dont on a quand même fini par déceler le « truc » à force – en accusant leurs opposants d’exactement les mêmes méfaits pour lesquels ils ont par le passé déjà été reconnus coupables et condamnés tout en évitant scandaleusement les geôles.

Cependant, il y a un aspect gênant, comme dans Game of Thrones, les gentils ne voient rien venir, ou presque, car ils tentent absolument de se convaincre que les vertus qui les habitent, finiront par déteindre et prendre le dessus sur les vices de leurs adversaires. C’est totalement mésestimer leurs capacités de nuisance, qui plus le temps passe, moins elles sont raisonnées, et deviendront même à termes dangereuses, y compris pour nous. Je vous le prédis.

Mais ils s’en foutent, plus c’est gros et plus ils se disent que ça va passer. Ils oublient néanmoins que « chat échaudé craint l’eau froide ». Non, vraiment, ça ne passera plus. Notre trône de fer nous aussi, le peuple, les manants, on le protégera.

Article précedent

Tatauroscope du vendredi 12 mai 2017

Article suivant

Grève des cantines : Evans Haumani débouté en référé

1 Commentaire

  1. 13 mai 2017 à 15h19 — Répondre

    Bien vu Alexandre !

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Game of Thrones » en Polynésie Française – Edito 11/05/2017