INTERNATIONAL

GP d'Aragon: Marquez, impérial, prend le large

Alcañiz (Espagne) (AFP) – Impérial à domicile, l’Espagnol Marc Marquez (Honda) a remporté dimanche le GP d’Aragon de MotoGP et augmenté son avance en tête du Championnat du monde sur son dauphin italien Valentino Rossi, troisième sur le circuit d’Alcaniz.

C’est la quatrième victoire cette saison pour le double champion du monde de la catégorie reine (2013, 2014), qui s’est imposé détaché devant son compatriote Jorge Lorenzo (Yamaha), deuxième malgré une chute pendant le warm-up. 

Rossi (Yamaha), qui a tout tenté pour dépasser Lorenzo, a dû se contenter du troisième rang et compte désormais 52 points de retard sur Marquez à quatre courses de la fin.

« Je suis vraiment heureux parce que petit à petit, Rossi me reprenait des points et que j’ai stoppé cette dynamique », a réagi Marquez après sa victoire.

Alors qu’un maximum de 100 points restent à attribuer d’ici la fin de saison, on voit mal ce qui pourrait empêcher le prodige catalan (23 ans) de décrocher un troisième titre mondial, pourquoi pas dès le prochain GP mi-octobre au Japon.

Déjà vainqueur en Aragon en 2013 et parti en pole dimanche, Marc Marquez a montré beaucoup de sang-froid pour s’imposer alors qu’une petite erreur en début de course l’avait relégué de la première à la cinquième place.

– Rossi: ‘J’ai fait une erreur’ –

Patient, implacable, le Catalan s’est envolé vers la victoire après avoir dépassé un à un ses principaux rivaux: Lorenzo, champion du monde 2015, puis Rossi, dauphin de Marquez au classement mondial.

« Je n’ai pas très bien démarré », a reconnu Marquez. « Mais je suis resté calme. Petit à petit, j’ai retrouvé un bon rythme. Face à Valentino, j’ai poussé pendant deux tours et quand j’ai vu que la distance était suffisante, j’ai tâché de garder mon rythme en tête. »

Derrière lui, les deux pilotes Yamaha se sont livré une âpre bataille pour la deuxième place. A deux tours de la fin, Rossi a tenté une manœuvre osée qui lui a valu de sortir brièvement de la piste et de laisser Lorenzo filer.

« J’ai fait une erreur et j’ai été obligé de prendre (le virage) large, sinon j’aurais pu me battre pour la deuxième place. Quoi qu’il en soit, le podium est satisfaisant », a commenté l’Italien.

Voilà Marquez nanti de 248 points devant Rossi (196 pts) et Lorenzo (182 pts).

Au passage, l’aîné des frères Marquez valide l’excellent week-end familial puisque son cadet Alex a fini deuxième en Moto2 et décroché le premier podium de sa carrière dans la catégorie intermédiaire.

L'Espagnol Marc Marquez, Honda, remporte le GP d'Aragon de MotoGP sur le circuit d'Alcaniz le 25 septembre 2016. © AFP

© AFP JOSE JORDAN
L’Espagnol Marc Marquez, Honda, remporte le GP d’Aragon de MotoGP sur le circuit d’Alcaniz le 25 septembre 2016

240f6fbad4469dff3a8ae7c01067bd62dfeaa053
Article précedent

Les partisans de Trump veulent un candidat "plus présidentiel"

35e06deb81bc553d3fbc8b1a8b3c95056fe865ce-2
Article suivant

Suisse: "oui" massif à la surveillance électronique par les services secrets

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

GP d'Aragon: Marquez, impérial, prend le large