ACTUS LOCALESEDUCATIONSOCIAL

Grève de la Fonction publique : 600 manifestants selon les organisateurs

©UNSA

Comme déjà annoncé mardi en conférence de presse, l’UNSA s’était mobilisée ce jeudi matin. La grève concernait l’ensemble des agents de la fonction d’État.

Pancartes, banderoles, slogans : l’UNSA avait donné le ton ce matin dans les rues de Papeete. Principale raison de leur mécontentement : la mise en place concertée d’un système de compensation à la perte de l’Indemnité Temporaire de Retraite  (L’I.T.R).

Les manifestants étaient nombreux à exprimer leurs inquiétudes :

Le cortège s’est ensuite dirigé au Haut-commissariat où les syndicats ont été reçu par le directeur de cabinet du Haut-Commissaire. Diana Yieng Kow confie que « l’État français ne prend suffisamment pas en considération les spécificités locales de la Polynésie, notamment les particularités liées à la situation des fonctionnaires d’État ».

La secrétaire générale de l’UNSA Polynésie se dit néanmoins « satisfaite » par la mobilisation d’aujourd’hui. « Nous avons su attirer l’attention des autorités avec nos préoccupations. » Diana Yieng Kow indique par ailleurs que l’UNSA sera reçu vendredi 14 février par le Haut-Commissariat. Objectif de la rencontre : organiser un groupe de travail autour de l’ITR. « Nous espérons à présent, que nos propositions et leurs réponses convergeront » confie la syndicaliste.

Dans les établissements scolaires,  un peu plus de 59% de grévistes, 1er et 2nd degré confondus ont été enregistrés.

Article précedent

Scission, plainte… La candidature de Gaston Flosse à Papeete se complique  

Article suivant

Quatre ans avec sursis requis pour avoir confondu l'argent du CET avec sa tirelire

2 Commentaires

  1. Tu YAN
    7 février 2020 à 8h05 — Répondre

    Les instits, les profs, les flics, les douaniers, les agents du haussariat, de la météo, de l’aviation civile, de la poste, etc…, ne se sont pas mobilisés pour cette grève, parce que les motifs ne sont pas très explicites.

  2. Eric
    7 février 2020 à 9h30 — Répondre

    C’est malheureux que Mme la secrétaire de l.UNSA n’a pas compris le sens du mot «TEMPORAIRE » elle insiste sur l’ITR dans ITR c’est bien écrit Indemnité TEMPORAIRE de Retraite……ce qui veut dire qu’a Tout moment, cet ITR peut être Supprimer……Pas besoin d’avoir de super diplômes pour comprendre cela….
    Vous n’êtes pas a plaindre les enseignants…..avec vos salaires Indexés et Etc….Je suis bien content avec mon SMIG…

Répondre à Eric Annuler la réponse.

PARTAGER

Grève de la Fonction publique : 600 manifestants selon les organisateurs