ACTUS LOCALESECONOMIE

Gros travaux sur l’un des moteurs de la centrale de la Punaruu

« Une usure importante anormale sur le bâti du moteur n°3 » a été constatée, « ce qui n’était jamais arrivé auparavant », a informé mardi matin EDT-Engie. L’occasion pour le fournisseur d’énergie de relancer la question du renouvellement des installations pour la prochaine concession.

C’est au cours d’une grande opération de révision à la centrale thermique de la Punaruu que le dégât a été découvert. Chose exceptionnelle, la révision du groupe a donc été rallongée de deux mois pour réaliser une opération d’allongement de la durée de vie du bâti du moteur, a expliqué mardi matin EDT. À situation exceptionnelle, moyens exceptionnels avec une opération spéciale d’usinage de moteur, « consistant à enlever une partie du métal endommagé et à mettre en lieu et place un renfort qui sera inséré à l’azote liquide dans le bâti moteur » réalisée par les équipes de la Punaruu et un agent spécialisé en usinage de chez MAN, spécialiste métropolitain des moteurs thermiques.

Bien que le groupe soit en service depuis 1989 et totalise 150 000 heures de marche pour la fourniture d’électricité, EDT estime que cette usure importante est anormale. Et relance ainsi le sujet du renouvellement des installations avant la fin de la concession de Tahiti Nord en 2030, au cœur des négociations entre EDT-Engie et le Pays sur le fameux avenant 19 attendu depuis… le 15 août 2019.

Article précedent

Ben Benacek placé sous surveillance électronique

Article suivant

Coronavirus : le Pays renforce la protection, et met en garde contre la « désinformation »

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Gros travaux sur l’un des moteurs de la centrale de la Punaruu