INTERNATIONAL

Guterres a le soutien du Conseil de sécurité pour devenir secrétaire général de l'ONU

Nations unies (Etats-Unis) (AFP) – Le Portugais Antonio Guterres a obtenu jeudi le soutien unanime des 15 membres du Conseil de sécurité pour devenir le prochain secrétaire général des Nations unies, selon des diplomates présents lors de cette réunion à huis clos.

L’ancien Premier ministre du Portugal était le favori après avoir terminé en tête des six scrutins préliminaires.

Des applaudissements ont fusé après l’adoption à l’unanimité de la motion qui recommandait Antonio Guterres pour un mandat de cinq ans, ont indiqué des diplomates à l’AFP.

Sa désignation doit encore être approuvée par l’Assemblée générale de l’ONU, ce qui devrait être une formalité, et il prendra ses fonctions le 1er janvier pour succéder au Sud-Coréen Ban Ki-Moon.

Le vote de l’assemblée des 193 Etats membres devrait se tenir la semaine prochaine, probablement jeudi.

Depuis Rome, où il se trouvait jeudi, Ban Ki-Moon a salué un « superbe choix », estimant que la « grande connaissance des affaires mondiales et la vive intelligence (du Portugais allaient) lui servir pour mener les Nations unies dans une période cruciale ».

Antonio Guterres, qui se trouvait jeudi à Lisbonne, devait faire une déclaration à 17H00 locales (16H00 GMT).

Ce socialiste a occupé la fonction de Premier ministre du Portugal entre 1995 et 2002. Il va d’ailleurs devenir le premier secrétaire général à avoir été chef d’un gouvernement auparavant. Plusieurs anciens ministres des Affaires étrangères ont occupé ce poste.

Polyglotte âgé de 67 ans, il parle couramment français et a aussi été le chef du Haut commissariat pour les réfugiés (UNHCR) durant 10 ans. Ingénieur de formation, fervent catholique, le socialiste se décrit lui-même comme un homme d’action et s’est battu sans relâche durant une décennie pour les droits des migrants, de 2005 à 2015.

Durant ses deux mandats à la tête du HCR, il avait également réussi à réformer la structure interne de l’institution, améliorant son efficacité en permettant le déploiement de davantage de personnels sur les points chauds.

Antonio Guterres le 12 avril 2016 à l'Onu à New York. © AFP

© AFP/Archives KENA BETANCUR
Antonio Guterres le 12 avril 2016 à l’Onu à New York

b7d7a40b20a7755826203dba901b941b40795eb2
Article précedent

L'aviation civile adopte le gel des émissions carbone

4ec9d3d0b36e724f4d110eca85ca2e5be1391a02
Article suivant

Primaire: NKM présente son projet, avec douze propositions phares

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Guterres a le soutien du Conseil de sécurité pour devenir secrétaire général de l'ONU