INTERNATIONAL

Hand: France-Pologne, Dinart face à son mentor

Nantes (AFP) – Certains de finir premiers de leur groupe, les handballeurs français achèvent la première étape du Mondial-2017 par un match sans enjeu face à la Pologne jeudi à Nantes (17h45) où le coach Didier Dinart retrouvera en face son mentor Talant Dujshebaev.

La Pologne étant éliminée, cette dernière sortie au Hall XXL permettra surtout d’offrir du temps de jeu aux remplaçants. Elle manquerait d’ailleurs cruellement de saveur sans les retrouvailles entre l’élève Dinart et son maître.

« Talant est un grand monsieur et mon référent. Il m’a permis de changer mon jeu à 29 ans et à maîtriser mon activité », affirme l’ex-patron de la défense française au sujet de l’ancien demi-centre star des années 90.

Élu deux fois meilleur joueur du monde (1994, 1996) et médaillé à la pelle avec l’URSS, la Russie puis l’Espagne qui l’a naturalisée, Dujshebaev est l’homme qui a « donné envie de devenir entraîneur » à Dinart. « J’ai énormément de respect pour lui », affirme l’intéressé qui a soufflé ses quarante bougies ce mercredi.

Le lien entre le Guadeloupéen et le Russo-Espagnol, né à Bichkek, la capitale du Kirghizistan, il y a 48 ans, s’est noué en Espagne à Ciudad Real de 2003 à 2012. A son contact, le « Roc » (1,97 m, 108 kg) élargit sa palette de joueur dans cet ancien club mythique, tombé en faillite en 2013.

Plus versé dans le combat d’homme à homme, il découvre les finesses de la tactique et perfectionne ses aptitudes de défenseur. Ce sera un véritable atout pour les Bleus dans la conquête d’un quadruplé historique (JO-2008, Mondial-2009, Euro-2010 et Mondial-2011) puis d’une deuxième médaille d’or olympique (2012).

– Dinart adoubé –

En club, avec Dujshebaev d’abord comme partenaire puis coach, Dinart remportera trois fois la prestigieuse Ligue des champions (2006, 2008, 2009 et trois autres finales en 2005, 2011 et 2012) et cinq titres de champion d’Espagne, sans compter les coupes domestiques.

« Que dire à propos de Didier? C’est le meilleur défenseur de tous les temps et quelqu’un que je respecte beaucoup », dit Dujshebaev de son poulain qui a gravi les échelons dans l’encadrement des Bleus depuis 2013, passant d’entraîneur de la défense à co-sélectionneur (avec Guillaume Gille). 

« Il a fait du très bon boulot en équipe de France en tant que coach assistant ces dernières années (NDLR: titres à l’Euro-2014 et au Mondial-2015, médaille d’argent aux JO-2016). La France, pour son Mondial, a le niveau pour aller au moins en demi-finales. Après, je souhaite le meilleur à Didier », ajoute le tempétueux Dujshebaev, réputé pour sa science du jeu et ses coups de sang.

– Le « volcan » Dujshebaev –

Il y a trois ans, lors d’un match de Ligue des champions opposant son club Kielce (Pologne) à Rhein-Neckar, ses joutes verbales avec le coach islandais Gudmundur Gudmundsson (par ailleurs sélectionneur du Danemark), lui avaient valu une amende de 5.000 euros de la Fédération européenne (EHF). « Talant a un caractère volcanique mais c’est quelqu’un de juste », commente Dinart. 

Ce caractère ne l’a pas que desservi à Kielce. Il a guidé le club phare de Pologne au sommet européen la saison passée et a aussi emmené l’équipe nationale jusqu’en demi-finales des Jeux de Rio, achevés au pied du podium. 

Privé de la quasi-totalité de ses titulaires (retraite de Szmal, Lijewski et Bielecki, blessure de Syprzak…) en France, il n’a pas réussi à éviter l’élimination dès le premier tour.

Après trois défaites, son équipe a toutefois ouvert son compteur face au Japon (26-25). « Nous sommes surtout là pour préparer la suite », dit Dujshebaev qui ne devrait pas affronter l’équipe-type française.

Son élève Dinart profitera de l’occasion pour faire souffler les tauliers, avant de prendre la direction de Lille vendredi et de préparer les huitièmes de finale.

Didier Dinart donne des consignes à ses joueurs opposés à la Russie au Mondial de hand, le 17 janvier à Nantes. © AFP

© AFP/Archives LOIC VENANCE
Didier Dinart donne des consignes à ses joueurs opposés à la Russie au Mondial de hand, le 17 janvier à Nantes

Article précedent

Quelque 60% des primates menacés d'extinction

Article suivant

A Davos, préoccupation pour les cols-blancs, futures victimes de l'automatisation

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Hand: France-Pologne, Dinart face à son mentor