EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Happy Halloween 2015 – Edito 30/10/2015

Quand j’étais petit à Tahiti on ne fêtait pas Halloween. Et j’ai été bien obligé de me dire que la mode était lancée le jour où j’ai entendu qu’on tambourinait à ma porte d’entrée en hurlant des trucs avec des voix suraiguës : une bande de gamins affublés de déguisements me réclamait des bonbons. Panique, je connaissais cette tradition aux USA, je n’avais pas envie qu’ils me mettent du papier toilette partout si je ne leur en donnais pas, je devais trouver un truc. Mais l’angoisse, c’est que je savais pertinemment que je n’avais pas de bonbons. Et là dans mon champ de vision je vois les pastilles au miel pour la gorge, je les enlève de la boite et je reviens le sourire aux lèvres les mettre dans leur petit chaudron. L’honneur était sauf, ils ne pouvaient rien dire j’avais donné quelque chose …

Et ça a pris de plus en plus sous nos latitudes, des fêtes se sont montées et il a alors fallut être hyper imaginatif pour trouver des déguisements dignes de ce nom. Je vous passe les détails des réactions cutanées purulentes à cause d’allergies au faux sang et au latex, l’un dans l’autre je parvenais à sauver les meubles et j’enrichissais mon dermato. Tiens d’ailleurs ils doivent bénir Halloween eux aussi…

Après j’ai vu aussi des gars qui abusaient. Profitant de la situation. Des petits bandits aux yeux rouges et au sourire niais qui n’ont pas compris que c’était le soir où on consomme des bonbons, et pas DU bonbon, du paka… Vous avez aussi les récupérateurs, des gens en perte de vitesse, qui veulent profiter que l’orange soit la couleur prédominante de cette époque américanisée de l’année pour tenter de nous convertir de la citrouille au Fei en jouant avec nos peurs. « Bouuuuuuh le vilain budget qu’on va nous présenter, bouuuuuuh il n’y a pas de cap. » On les sent prêts à tout pour faire passer Fritch pour Gargamel et Flosse serait Gandalf le bon sorcier aux cheveux blancs du Seigneur des Anneaux. La plupart du temps j’ai plutôt tendance à le percevoir comme Golum tant son attitude à tout faire pour récupérer son « précieux » siège de président est flagrante …

Bref, que vous fêtiez Halloween ou pas ce n’est pas ça qui va nous changer la vie. Toutefois il faut bien reconnaître que cette célébration à quelques vertus. Dans un monde de futilité où l’apparence est trop souvent facteur de réussite sociale, samedi soir, plus vous serez moche et dégueulasse, plus vous serez populaire. Alors lâchons nous quels que soient nos moyens, en tentant néanmoins de n’abuser de rien au point de perdre les notions de l’espace et du temps. Certaines potions magiques sont à consommer avec modération. Demain soir, que vous soyez un zombie, la faucheuse, un seigneur Sith de Star Wars, un docteur maboul, la fée Carabosse et j’en passe et des meilleures, vous aurez le mérite de jouer le jeu de faire exprès d’être celui ou celle que vous n’êtes pas car le reste de l’année la mascarade continuera elle d’exister dans d’autres sphères. Happy Halloween !

Article précedent

Pêche sous-marine « 6ème manche chpnt Polynésie » : Grosse participation pour le Mémorial Feti’a TEIEFITU

Article suivant

Répondeur de 06:30 le 30/10/15

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Happy Halloween 2015 – Edito 30/10/2015