EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Hawaï : rétablissement de la sirène d’alerte d’attaque nucléaire ! – Edito 28/11/2017

Les médias anglophones de notre région ont relayé hier une information qui a elle-seule illustre bien ce que j’estime être un échec cuisant de notre civilisation à apprendre de son histoire, de ses erreurs. Ainsi, chez nos cousins hawaïens ce vendredi à midi, sera testée la sirène d’alerte d’attaque nucléaire, véritable relique de la guerre froide que l’on pensait avoir définitivement laissé derrière nous.

A peu de chose près, voici donc ce qu’entendra tout le monde là-bas systématiquement le premier jour ouvrable de chaque nouveau mois en mode test, je vous préviens, ça va vous glacer le sang et je vous dirai pourquoi après il y a en effet toutes les raisons pour …

( son de la sirène)

Le son en lui-même s’il est inquiétant par nature a une portée hautement funeste. Pourquoi ? Parce que si vous l’entendez en dehors d’une période de test, c’est que vous avez moins de 15 minutes avant qu’un missile nucléaire intercontinental ne s’abatte sur votre archipel s’il a été lancé par la Corée du Nord. Qu’est-ce que vous avez le temps de faire en un quart d’heure ? Même pas certain de pouvoir vous mettre à l’abri, ni d’embrasser une dernière fois vos proches qui sont soit au boulot soit à l’école s’il s’agit de vos enfants. Ce seront les 900 secondes les plus longues de toute votre vie, celles qui s’égrèneront pour vous rappeler à quel point le monde est encore fou, qu’il ne s’est finalement jamais soigné, qu’il attendait de rechuter, et de vous emporter vous et votre innocence alors que vous n’aviez rien demandé.

Cette alarme ce ne sera que la première d’une longue série, ailleurs, car à une attaque on y réplique, que cela peut fâcher des alliés des uns et des autres, qui finissent pas s’envoyer aussi à travers la tronche la puissance destructrice de l’atome. Cette sirène, si les hawaïens l’entendent un jour en cas d’alerte réelle, elle ne signifiera pas seulement que nos cousins sont en péril, elle voudra tout simplement dire que l’humanité sera lancée pour s’annihiler.

Pourquoi c’est révoltant ? Parce que j’ai le souvenir de guerres, d’invasions de pays par des puissances occidentales qui se sont faites sur de simples soupçons de détention d’armes de destruction massive ou de velléités de conduites de programmes nucléaires militaires. Mais que là, alors que le risque est avéré et immédiat, on accepte donc l’idée qu’un fou, oui un seul, mette le feu aux poudres pour tous nous faire péter et on demande de nous y préparer. Le monde a vraiment buggé.

Article précedent

Le conflit à la Cuisine centrale se déplace au tribunal

Article suivant

Appel à candidature pour le PCA de Tahiti Tourisme

1 Commentaire

  1. MDR
    28 novembre 2017 à 20h13 — Répondre

    L’ennemi est con, il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui. Au nom de quelle tyrannie les détenteurs actuels de la bombe atomique pourraient-il empêcher d’autres peuples de la détenir? J’ai autant de méfiance pour Trump que pour la marionnette des Russes.

    Car les guerres conventionnelles menées au nom de la drogue pour financer la CIA (Afghanistan), du pétrole pour financer nos économies (Irak), ou encore masquer nos turpitudes électorales (Lybie)… ces guerres n’ont jamais eu pour but d’éliminer de quelconques armes de destruction massives, contrairement à ce que vous semblez croire… et surtout elles illustrent bien qui est qui.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Hawaï : rétablissement de la sirène d’alerte d’attaque nucléaire ! – Edito 28/11/2017