ACTUS LOCALESHAWAIKI NUISPORTS

Hawaiki Nui : Shell conserve son titre sans trembler

Après sa douzième Molokai Hoe acquise il y a quelques semaines à Hawaii, Shell remporte sa deuxième Hawaiki Nui consécutive, la septième de son histoire. Il faut remonter à 2008 pour trouver trace d’une deuxième victoire consécutive pour les protégés d’Albert Moux. Parti très tôt à l’avant, l’équipage Shell emmené par David Tepava n’a laissé absolument aucun espoir à la concurrence notamment Teamp OPT, impuissant aujourd’hui. Shell boucle cette 28e Hawaiki Nui en 9 heures 38 minutes et 14 secondes. Team OPT et Air Tahiti complètent le podium du classement final.

Départ canon pour Shell

La troisième et dernière étape est une nouvelle fois partie à l’heure depuis la plage de Patio à Taha’a pour rallier Bora Bora. Cette nouvelle procédure de départ instaurée cette année devrait donc avoir de beaux jours devant elle. Shell distancé hier prend un départ rapide et se détache dès les premières cinq minutes. La pluie tombe sur Taha’a, et les conditions de course sont très difficiles. Après une demi-heure, Tamarii CPS est deuxième suivi par Ataiarapu. OPT pourtant vainqueur hier n’est que 7e. La météo ne s’améliore pas, on pourrait presque croire à une course nocturne par moments. La visibilité est très réduite ce qui oblige les équipages à se suivre de près pour ne pas perdre les caps.

Shell tue définitivement le suspense en prenant le large et possède 500 mètres d’avance après une heure 30 de course. Le ciel se dégage peu à peu à l’approche de Bora Bora.Très mal parti, Team OPT est à la lutte avec Tamarii CPS pour la deuxième place et effectue une belle remontée à l’approche des trois heures de course. À l’avant Shell est revanchard après sa 6e place lors de la deuxième étape jeudi. Le coup de rame ne faiblit pas et l’écart grimpe à plus de 500 mètres d’avance à moins d’une heure de l’arrivée. La lutte fait rage pour la deuxième place entre OPT et Tamarii CPS malgré les 11 minutes d’écart entre les deux équipes au classement général. C’est le podium qui est en jeu jusqu’à l’arrivée sur la plage Matira à Bora Bora.

Shell seul au monde

Shell remporte la troisième et dernière étape en 4 heures 18 minutes et 14 secondes. La vraie bagarre s’est produite à l’arrière entre Team OPT et Tamarii CPS pour la deuxième place. Tamarii a bien résisté mais a du céder face à une Team OPT trop forte qui termine en 4 heures 20 minutes et 14 secondes. Tamarii CPS complète le podium en 4 heures 20 minutes et 28 secondes. Enfin un beau duel a eu lieu entre Paddling Connection et Team Air Tahiti. Malgré une tentative d’accélération, Paddling Connection cède et se fait doubler par Air Tahiti qui finit au pied du podium.

Au classement général, Shell achève cette 28e Hawaiki Nui en 9 heures 38 minutes et 14 secondes. Un temps moins rapide qu’en 2018 mais avec un résultat équivalent. L’équipe d’Albert Moux n’aura pas été inquiétée malgré une deuxième étape plus difficile. On retrouve sur le podium Team OPT à 6 minutes et 38 secondes puis Air Tahiti à 15 minutes et 4 secondes.

 

 

Article précedent

Les Aito Arii ne joueront pas la finale

Article suivant

Deuxième victoire pour les Tiki Toa

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Hawaiki Nui : Shell conserve son titre sans trembler