ACTUS LOCALESCULTURE

Heiva i Tahiti : place aux concours !

© Valentine Bluet

© Valentine Bluet

Les concours de chants et danses organisés lors du traditionnel Heiva i Tahiti ont débuté jeudi soir sur la scène de la place Toata. L’un des évènements phare d’expression de la culture polynésienne a réuni quatre groupes pour cette première soirée. La toute jeune troupe Papara To’u Fenua en Hura ava tau, Pupu Tuha’a pae en Tarava Tuha’a pae, Te Pape ora no Papofai en Tarava Raromatai et enfin la tant attendu O Tahiti E de Marguerite Lai en Hura tau.

Comme de coutume, la soirée a démarré par la cérémonie d’ouverture traditionnelle, le Rahiri. Avant cela, le ministre de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a évoqué le Heiva comme « l’expression vivante de notre culture ». Le ministre a insisté sur l’importance de la culture comme lien entre les générations « chaque année, le Heiva nous permet de raconter notre identité, nos spécificités, de transmettre nos valeurs et nos attentes ». Les neuf membres du jury se sont ensuite avancés sur le Tahua Toata pour remercier les chefs de groupes et leurs souhaiter la bienvenue, ceci commençant la cérémonie du Rahiri.

Les chefs de troupes, tous vêtus de blanc, ont déposé une feuille de bananiers devant le jury. Ce rituel est symbole de paix et de sérénité, il scelle l’engagement des chefs et du jury à se respecter jusqu’à la fin du concours. La compétition a ensuite débuté par la troupe de danse Papara To’u Fenua qui concourrait en catégorie Hura Ava Tau (amateur). L’ouverture de la compétition était d’autant plus stressante que le groupe se produisait pour la première fois sur To’ata. Mais c’est le sourire aux lèvres que les danseurs de Béatrice Legayic ont démarré par un ‘orero pour raconter l’histoire de Vaihihi, une source qui se trouvait au centre de la commune de Papara.

C’est ensuite la troupe de chant traditionnel, Pupu Tuha’a Pae qui a investi la scène de To’ata. La troupe a été menée d’une main de maître par le raatira haut en couleur, Oscar Tereopa. En catégorie Tarava Tuha’a Pae, le groupe a décidé de chanter l’histoire du roi Taa’itini de Rurutu.

La soirée s’est poursuivie par un autre groupe de chant, en catégorie Tarava Raromatai. Te Pape Ora No Papofai, lauréat du concours l’année dernière, a fait forte impression dès les premières notes des chants contant les limites territoriales de Papeete, de Vai’ete à Puaatehu en passant par Taraho’i.

Enfin la soirée s’est clôturée par la troupe très attendue de O Tahiti E. Les danseurs de Marguerite Lai n’ont pas dérogé à leur réputation en offrant une prestation de qualité sur le thème de « Tahiti inlassable rieuse ». Et c’est tout en sourire et bonne humeur que O Tahiti E a mis la barre très haute pour ce premier soir de compétition.

Le final, en costume végétal, a fini de conquérir le public déjà tout dévoué à O Tahiti E. Le Heiva i Tahiti 2016 a très bien commencé !

Programme de la soirée de samedi 2 juillet :

– 18h20-19h200 : Hei Rurutu – Hura ava tau

-19h30-20h00 : Te Pare o Tahiti Aea – Tarava tahiti

-20h10-20h40 : Tamarii Rapa no Tahiti – Tarava tuha’a pae

– 20h50- 21h50 : Heikura Nui – Hura Tau

Article précedent

Le programme « C’est assez » fête ses 5 ans

Article suivant

« Fenix » dépoussière les formalités douanières

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Heiva i Tahiti : place aux concours !