ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Heremoana Maamaatuaiahutapu au séminaire régional de l’ONU

Le séminaire régional du Pacifique organisé par le Comité spécial de la décolonisation aura lieu à Managua (Nicaragua) du 31 mai au 2 juin 2016. Heremoana Maamaatuaiahutapu a été choisi par le gouvernement pour représenter la Polynésie française.

Le comité spécial de la décolonisation des Nations Unies organise son séminaire régional annuel pour la région du Pacifique et se tiendra à Managua, au Nicaragua. Thème de ce séminaire : « Engagements et actions en faveur de la décolonisation dans les territoires non autonomes ». Ce rendez-vous, auquel des représentants des territoires non autonomes, des puissances administrantes et d’autres États membres participent, a pour objet de recueillir les différents points de vue afin de déterminer les politiques et les modalités pratiques pour le processus de décolonisation. Les débats, auxquels participeront également des experts et des membres de la société civile, permettront au Comité d’évaluer la situation dans les territoires non autonomes dont la Polynésie française fait partie. Cette réunion servira de base aux débats du Comité qui tiendra sa session de fond à New York au mois de juin.

C’est Heremoana Maamaatuaiahutapu qui a été choisi par le président Fritch pour représenter la Polynésie française. Actuellement à Guam, le ministre n’a pu être joint pour répondre à nos questions sur son programme son place. Il revient samedi prochain de Guam et repart dans la soirée pour le Nicaragua où se tient le séminaire. Le président Fritch, en visite à Paris, doit rencontrer ce jeudi, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault. Le programme de ce séminaire fera partie des discussions entre les deux hommes. Les indépendantistes devraient également faire le déplacement au séminaire de l’ONU.

Article précedent

Les agresseurs de papy Ley aux assises

Article suivant

Air Tahiti : les modifications des vols

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Heremoana Maamaatuaiahutapu au séminaire régional de l’ONU