ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Hommage silencieux aux victimes de Nice

© Haut-commissariat

© Haut-commissariat

Une centaine de personnes, officiels et anonymes, se sont réunis lundi midi devant le bâtiment du haut-commissariat pour observer une minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat de Nice, le 14 juillet dernier. Tous se sont ensuite rendus à la cathédrale de Papeete où une messe a été dite en mémoire des victimes.

Une centaine de personnes ont répondu à l’appel du haut-commissaire, René Bidal, lundi matin afin d’observer une minute de silence en hommage aux personnes décédées et blessées lors de l’attentant de Nice le 14 juillet dernier. Le haut-commissaire, le président du pays, le gouvernement, les représentants de l’assemblée et du CESC, les forces de l’ordre, le personnel de l’Etat et du Pays mais aussi de nombreux civils sont venus en famille montrer leur soutien aux Niçois.A l’issue de cette minute de silence, le président du Pays, Edouard Fritch, a tenté de mettre des mots sur cet « acte que l’on ne s’explique pas ». Le président du Pays a souligné l’importance de la « chance en Polynésie française d’être complètement à l’écart de ce genre de comportement ».

Les officiels se sont ensuite rendus à la cathédrale de Papeete où une messe a été célébrée par l’administrateur apostolique du diocèse de Papeete,Jean-Pierre Cottanceau. « Derrière toutes ces personnes, c’est la communauté humaine qui est blessée et menacée, tant nous sommes tous unis », a déclaré le père Jean-Pierre Cottanceau. L’administrateur apostolique a mis en garde contre le danger de céder à la vengeance« qui ne résout aucun problème ».

Article précedent

Attaque à la hache dans un train allemand, "attentat islamiste" évoqué

Article suivant

Turquie: le pouvoir intensifie les purges après le putsch manqué

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Hommage silencieux aux victimes de Nice