EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

« Ice, ice, t’es cuit » – Edito 13/06/2017

Toutes ces histoires de trafic d’Ice depuis des mois ça commence à faire beaucoup. Le pompon est atteint avec ces pauvres enfants retenus 48h de plus à Los Angeles car leur guide et son assistante se sont faits choper. Selon même un premier témoignage une jeune fille innocente a failli être utilisée comme mule pour transporter les stupéfiants à son insu dans un sac qu’elle devait prendre avec elle à l’arrivée.

C’est absolument honteux à bien des titres. Le premier c’est parce qu’évidemment c’est totalement illégal et le deuxième c’est par rapport à la pourriture qu’est en fait l’Ice que nos jeunes consomment de plus en plus au Fenua. C’est un fléau. Et quand en plus on apprenait dernièrement que des gens bien placés dans le milieu du business local participaient à souiller notre jeunesse pour s’en mettre plein les poches, c’est révoltant.

On vous dit que l’Ice c’est dangereux, mais je n’entends ni ne vois suffisamment souvent un matraquage de la part des autorités pour dire pourquoi. Alors déjà, de quoi parle-t-on ? De méthanphétamine, ou encore de crystal meth, l’Ice a différents noms. Dedans :absolument rien de naturel. On y trouve de l’éphédrine et de la pseudoéphédrine qui normalement servent à soigner des rhumes, mais là on le mixe à de l’éther, de l’acide sulfurique, des insecticides, des solvants, de l’engrais ou encore des détergents, entre autres substances douteuses.

Oui vous me pardonnerez ce terme, mais c’est donc cette « merde » qui est trafiquée et qui est consommée de plus en plus chez nous. Ceux qui y goutent prennent le risque d’en devenir immédiatement, dès la première prise, psychologiquement dépendants. Ils ne voient que les effets immédiats comme l’excitation ou la stimulation, la réduction de la fatigue, la plus grande résistance à l’alcool. Mais à quel prix cela se paye-t-il ? Les dommages irréversibles arrivent dès la première consommation et sont bien réels : destruction de neurones en grande quantité, vieillissement accéléré des cellules. Et petit à petit, vous devenez un zombie, vous ne le remarquez pas, mais nous on le remarque pour vous. Vos joues se creusent, vous commencez à avoir une haleine de chacal car à force de serrer vos dents vous les déchaussez et elles pourrissent, votre peau vous démange et vous vous grattez jusqu’au sang, vous vous recouvrez de croutes, et vous lâchez prise à tout tout en devenant complètement paranoïaque et mentalement confus, votre cœur et votre système lymphatique dérapent. Si vous en prenez, même de temps en temps – c’est ce que vous dîtes pour vous trouver une excuse – vous arriverez au même résultat. Cela en vaut-il la peine ?

Aucune pitié pour ces trafiquants qui choisissent de miser sur la faiblesse d’autrui pour s’enrichir et de les rendre encore plus dépendants. Plus que des trafiquants, ce sont des fossoyeurs de notre jeunesse et pourtant c’est à eux de finir au trou.

Article précedent

Centimes additionnels : Le tribunal retoque les patentés

Article suivant

Football : 4 jeunes de Tefana intègrent des structures d’élite en Métropole

4 Commentaires

  1. tam
    14 juin 2017 à 10h53 — Répondre

    Ia ora na oe Alexandre,nous sommes à 100%,complètement d’accord avec toi et merci beaucoup pour cette édito où tu fais aussi de la prévention.Il faut préciser que à 40.000cfp le gramme(10 à 15X + cher qu’aux Etats-Unis), cette drogue est accessible que aux gens aisés. Bien sûr que les autorités gouvernementales et d’Etat accusent un retard sur l’efficacité: par rapport à la Prévention pour le gouvernement de P.F(pas de programme de prévention pour 2017/2018) et de l’Etat pour le contrôle de l’immigration à l’aéroport de Tahiti Faaa(pas de chien renifleur, pas d’appareil de contrôle de résidu de drogue,inefficacité du contrôle de la ZEE…). Mais le + « CHOQUANT »!!!, c’est qu’un médecin acheteur et consommateur d’ice et de meth d’une clinique de la place, ne finit pas au TROU!!!! mais avec une condamnation de 6 mois de prison avec un sursis.

  2. 15 juin 2017 à 6h02 — Répondre

    Et Tam il y a de l’inflation chez toi… Le gramme se négocie à 20 000 F
    Ce sont surtout des jeunes fauchés qui s’enrichissent en le revendant. Les structures de distribution sont très bien organisées. Les 2000g trouvées à LAX représentent un chiffre d’affaire de 40 millions. C’est là qu’est le vrai problème, l’enrichissement rapide…

  3. Gabriel
    16 juin 2017 à 17h34 — Répondre

    Les gars le gramme est à 140000frc à tahiti et 15000balle aux États-Unis alors 2kg sa fait 2000 grammes multiplier par 140000 voilà pourquoi ils prennent tous les risques

  4. tam
    17 juin 2017 à 14h20 — Répondre

    Exacte Gabriel!! et là Microstring il y a de l’inflation chez Gabriel… Parce que à Bora-Bora le gramme se négocier de 40.000 à 60.000cfp il y a 4 à 5 ans… éh!!! Microstring tu crois vraiment que à 20.000cfp/gr ils prendraient autant de risques… complètement stupide et imbécile à ce tarif. Je le répète cette drogue est accessible qu’aux gens  » Aisés « ,Exemple: Le toubib d’une clinique de la place un acheteur régulier, et ils sont nombreux de se standing sur la Polynésie. Donc mathématiquement si il y a moins de ICE, le tarif du gramme de cette saloperie va encore bien augmenter.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Ice, ice, t’es cuit » – Edito 13/06/2017