ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Il était une fois la « vélorution »

© Valentine Bluet

© Valentine Bluet

La vélorution organisée dimanche après-midi par un collectif citoyen a rassemblé une centaine de cyclistes. Tous les participants avaient fait le déplacement pour alerter les pouvoirs publics du manque de considération des vélos.

La vélorution est en marche. Dimanche après-midi, une centaine de cyclistes, petits et grands, s’est réunis place To’ata à l’appel d’un collectif citoyen. Le peloton pacifiste a manifesté en pédalant de To’ata jusqu’à l’avenue Pouvanaa en passant devant le haut-commissariat et la présidence. Le cortège a ensuite pris le chemin du pont de l’Est jusqu’à Intersport avant de passer devant le quai des ferrys pour un retour à To’ata. Une grande boucle dans Papeete pour alerter les pouvoirs publics sur la question des déplacements « doux » comme le vélo. Les participants étaient armés de pancarte aux messages plutôt amusants « coupe ton moteur, respire le bonheur », « trop de voiture = no futur » ou encore « 0% Co2, 0% bruit, 0% stress ». Tous ces cyclistes souhaitaient notamment dénoncer le manque de considération des usagers de la route pour les vélo. En effet, tous les participants ont affirmé avoir « peur » de rouler à côté des voitures à Tahiti…

Article précedent

La dépouille de Mohamed Ali attendue à Louisville, sa ville natale

Article suivant

Vers une fédération de car audio

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Il était une fois la « vélorution »