ACTUS LOCALESSOCIAL

Il faut patienter pour les aides de rentrée

La Caisse de prévoyance sociale (CPS) constate que de nombreuses personnes se déplacent au siège ou dans ses antennes pour demander si elles peuvent bénéficier du complément familial, de l’allocation de rentrée scolaire et du droit à la cantine au RSPF. C’est inutile, pour le moment : le droit à ces prestations ne sera connu qu’à la fin du mois.

Les familles relevant du régime des salariés (RGS) et celles relevant du régime de solidarité (RSPF) ne sauront que fin juillet si elles ont accès au complément familial, à l’allocation de rentrée scolaire et au droit à la cantine au RSPF. Pour l’instant, il ne sert donc à rien de se rendre dans une antenne de la CPS, souligne la Caisse dans un communiqué.

Sur son site Internet, la CPS précise les conditions à réunir pour bénéficier du complément familial et de l’allocation de rentrée scolaire :

– Les familles relevant du régime des salariés de la Polynésie française dont la moyenne économique journalière est inférieure ou égale à 1 300 Fcfp bénéficient de la totalité des aides dans la limite des tarifs plafonnés et de la bourse entière.

– Depuis le 01/01/2016, les familles relevant du régime des salariés de la Polynésie française dont la moyenne économique journalière est comprise entre 1 301 Fcfp et 1 400 Fcfp bénéficient de l’aide à la cantine à 100% dans la limite du tarif plafonné à 500 Fcfp, et de 50% pour chacune des autres aides, dans la limite des tarifs plafonnés.

– Les familles non bénéficiaires de ces aides peuvent néanmoins s’adresser au service social de la Caisse pour une éventuelle prise en charge, après évaluation sociale.

Comment bénéficier du complément familial et de l’allocation de rentrée scolaire ?

Les familles bénéficiaires de ces aides n’ont aucune démarche à accomplir. L’imprimé « avis aux parents » peut être obtenu à la demande, au siège de la CPS et dans les antennes.

Pour le complément familial (CF), la CPS adresse une liste des élèves bénéficiaires aux responsables d’établissements scolaires et aux différents gestionnaires (cantine ; association des parents d’élèves ; coopératives…).

Pour l’allocation de rentrée scolaire (ARS), une liste est également adressée aux établissements scolaires. Les contrats d’assurance sont transmis par la compagnie d’assurance directement aux établissements scolaires.

Article précedent

Le tour de passe-passe du CHPF et des syndicats illégal

Article suivant

Annick Girardin pose le cadre des assises des Outre-mer

1 Commentaire

  1. 7 juillet 2017 à 22h47 — Répondre

    Des nantis à la Cps qui prennent leur temps pour redistribuer à ceux qui en ont besoin de l’argent qu’ils auront prelevé à d’autres en prenant par si par là quelques francs pour le bien être d’une bureaucratie: un petit droit au voyage, une petite couverture sociale très avantageuse et de beaux salaires que nous aimerions tous avoir… Laissez moi choisir: une situation difficile ou un Cdi à la CPS…. A vos plumes. Bien à vous

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Il faut patienter pour les aides de rentrée