ACTUS LOCALESPOLITIQUE

« Il manque des fonctionnaires à la DSP et à la PAF »

A l’occasion du bilan de sa visite en Polynésie, le secrétaire général du syndicat Unité SGP Police-FO, Daniel Chomette a dénoncé jeudi après-midi un manque d’effectif tant au niveau de la direction de la sécurité publique (DSP) qu’au niveau de la police aux frontières (PAF). Il estime que la situation est « inquiétante » notamment au niveau de la PAF qui n’a fait aucune demande de renfort. Le syndicat tacle au passage le haut-commissaire : « on n’a pas senti un soutien très fort de sa part ».

Le secrétaire général du syndicat Unité SGP Police-FO, Daniel Chomette, accompagné de son adjoint, Eric Peretti, et de son trésorier général, Daniel Fortin, ont ont rencontré cette semaine les autorités du Pays, de l’Etat, et même des communes en compagnie de Wallace Teina, le secrétaire territorial du syndicat. Au coeur des échanges, l’extension de la zone police ou encore les conditions de travail et surtout les effectifs des policiers ultra-marins. Daniel Chomette estime que tant au niveau de la direction de la sécurité publique (DSP) et de la police aux frontières (PAF) : « il y a un réel souci. (…) Il manque une quinzaine de fonctionnaires à la sécurité publique et entre quinze et vingt au niveau de la PAF ». Daniel Chomette blâme surtout les responsables de la PAF qui n’ont rien fait pour pallier ce manque d’effectif. Contrairement  au nouveau commissaire de la DSP qui a demander onze fonctionnaires supplémentaires.

Le syndicaliste regrette que le haut-commissaire ne prenne pas cette problématique d’effectif à bras le corps. Selon Daniel Chomette, le président du Pays Edouard Fritch a été beaucoup plus sensible à ce problème. A leur retour en métropole, les syndicalistes comptent bien rencontrer le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, pour évoquer ce problème.

Le syndicat compte sur l’appui d’Eric Morvan, directeur général de la Police nationale, sur ce dossier. N’hésitant pas à rappeler le passage de l’actuel chef de la police par le haut-commissariat et le gouvernement de la Polynésie française dans les années 80 et 90.

Article précedent

La Polynésie, première sur le Swac

Article suivant

L’affaire Boiron renvoyée en correctionnelle

2 Commentaires

  1. Tan
    6 octobre 2017 à 10h20 — Répondre

    S’il manque du personnel, ils n’ont qu’à ramener nos jeunes qui sont en métropole et qu ne demandent qu’à revenir au fenua

  2. PAVLOVA
    7 octobre 2017 à 0h25 — Répondre

    A voir leur tronche de conquerants, ils doivent mal gober qu’un maohi soit directeur de la DSP, allez dites la verite vous voulez placer un de vos amis qui fera la courbette vous etes pathetiques.
    Mahore ma e utu papa outou paatoa e poe hae te hoe tamarii maohi.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Il manque des fonctionnaires à la DSP et à la PAF »