EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Il n’y a rien de plus fort que l’amour de nos mamans – Edito 28/05/2021

Je ne sais pas pourquoi cette année en particulier ça me fait ça alors que ce n’était pas spécialement arrivé les fois d’avant, mais d’un coup les images des cadeaux que j’ai offert à ma maman quand j’étais petit le jour de sa fête me sont revenues à l’esprit. Mais en vrai c’était monstrueux gravissime. Et pourtant je me souviens très bien que quand je l’avais modelée en pâte à sel peinte à la gouache avec des couleurs criardes, le tout collé sur un bout de contreplaqué mal découpé, elle en avait pleurée de joie. La silhouette censée être la sienne était pourtant particulièrement dérangeante, plutôt tout droit sortie d’un nanar d’horreur dont la VHS se serait échangée à l’époque sous le manteau. Je ne peux pas me mettre à sa place bien sûr, mais une de ces larmes n’était-elle pas quand même l’expression d’un épouvantable désarroi du fait de se rendre compte que manifestement son gamin à lunettes avait très peu de chances de devenir un jour un grand artiste plasticien ? Quoi qu’entre nous, les références ayant tellement évoluées, qu’un Banksy taguerait aujourd’hui mon chef d’œuvre de jadis sur un mur, il serait foutu de le vendre des millions. Qui sait y’a peut-être une piste de plan B pour moi à explorer, sur un malentendu ça pourrait marcher ….

Parce qu’évidemment ce genre de scène ça vous parle aussi, et heureusement, ce que je veux surtout saluer ici aujourd’hui c’est cet amour absolument inconditionnel, irrationnel, sans limite, et universel des mères pour leurs enfants. L’actualité donne de temps en temps un éclairage divergeant sur cette réalité, mais il s’agit heureusement d’exceptions.

Aussi Dimanche que vous lui offriez un collier de pâtes, une eau de Cologne bon marché, ou un smartphone dernier cri, à partir du moment où ça vient de vous son cœur sera tout autant comblé. Il est donc inutile de vous morfondre parce que ce mois-ci vous êtes financièrement un peu plus short que ce que vous auriez espéré. Parce qu’une maman ça ne juge pas. Une maman certes ça a des espoirs, des ambitions, des rêves pour ses enfants, mais au final elle parvient très bien à composer à partir de ce que nous faisons de nos vies, plus que de simplement s’en contenter, à force d’amour elles arrivent même à s’en réjouir, à en être fières.

Quant à tous ceux qui ont le cœur lourd, parce que leur mère n’est plus là pour les serrer dans leurs bras, pleurez, mais pleurez de joie. Parce que le souvenir de tout cet amour que de toute façon vous parvenez encore à sentir depuis là où elle est maintenant, guidera encore vos pas. Puissiez-vous faire réaliser à tous les autres la chance qu’ils ont, et dont parfois ils ne rendent même pas compte, de pouvoir à tout moment et pas uniquement une fois par an – et c’est en fait là le plus beau des présents – lui dire tout fort : je t’aime maman.

Article précedent

Un observatoire volant de la Nasa dans le ciel du fenua

adolescent vaccin
Article suivant

Le vaccin Pfizer approuvé pour les 12-15 ans en Europe

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Il n’y a rien de plus fort que l’amour de nos mamans – Edito 28/05/2021