INTERNATIONAL

Inondation: la Seine entame sa décrue

Paris (AFP) – La Seine a entamé samedi sa décrue à Paris après avoir atteint 6,10 m, son plus haut niveau depuis 30 ans, mais la situation pourrait devenir compliquée en aval de Paris et dans le nord-est, après des intempéries qui ont fait quatre morts en France.

Le pire semble donc passé dans la capitale, où la montée continuelle des eaux brunâtres avait fait naître de vives inquiétudes.

S’il n’y a pas eu de victime à Paris, quatre décès et 24 blessés sont à déplorer depuis le début des intempéries le week-end dernier, a indiqué le Premier ministre en visite à la cellule de crise au ministère de l’Intérieur. 

« Le retour à la normale prendra évidemment plusieurs jours », a souligné Manuel Valls.

La crue de la Seine à Paris « a atteint cette nuit un pic à 6,10 mètres » et « on n’ira pas plus haut », selon Bruno Janet, du service de prévention des crues Vigicrues.

Depuis ce maximum, enregistré à 2 heures du matin, la Seine est redescendue à 6,04 mètres à 10 heures. Toutefois « il peut y avoir encore quelques remontées, compte tenu des nombreux cours d’eau qui affluent » et de possibles précipitations en Ile-de-France cet après-midi, a souligné l’expert.

Il s’agit, selon Vigicrues, d’une crue « très inférieure » à celle de 1910 (8,62 m), mais « comparable à celle de 1982 » (6,18 m).

La décrue « va prendre un certain temps », a aussi averti la maire de Paris Anne Hidalgo.

Comme 12 autres départements, Paris reste en vigilance orange, et le célèbre zouave du pont de l’Alma, repère symbolique des Parisiens, a de l’eau à peu près jusqu’au bassin.

De plus, cinq départements du nord-est sont en vigilance orange pour orages, ce qui pourrait entraîner des débordements des affluents de l’Orne dans la région: la Marne, la Meuse, les Ardennes, la Meurthe-et-Moselle et la Moselle. 

Samedi matin, les eaux de la Seine charriaient bouts de bois, sacs en plastique et détritus. Les voies sur berge restaient complètement recouvertes par les flots.

La RATP, qui a fermé à titre préventif deux stations de métro et une gare RER proches du fleuve, avait déclenché vendredi son plan de prévention, qui prévoit d’acheminer du matériel pour murer des entrées de métro dans l’hypothèse où l’eau atteindrait le seuil d’alerte de 6,60 m.

Le trafic des trains en Ile-de-France était toujours « critique » samedi matin en raison des intempéries, selon la SNCF qui explique que la reprise va « prendre du temps », avant de « pouvoir réparer ». 

Le musée du Louvre, où François Hollande s’est rendu dans la nuit pour encourager les équipes chargées d’évacuer les œuvres d’art, le musée d’Orsay, deux sites de la Bibliothèque nationale de France ainsi que le Grand Palais restent fermés.

La mairie de Paris a annoncé l’ouverture de deux gymnases « pour mettre à l’abri les personnes sans domicile fixe », et aucune évacuation, coupure de gaz ou d’électricité n’est prévue dans la capitale.

– Amélioration –

Cette crue aura « des impacts en aval de Paris, sur le camping du Bois de Boulogne qui a été évacué vendredi, l’Ile de la Jatte, l’Ile Saint-Germain, ainsi qu’à Rueil-Malmaison », avait averti vendredi le ministère de l’Environnement. A Rueil, une vingtaine de foyers avaient les pieds dans l’eau samedi.

La Seine pourrait également déborder samedi dans l’Eure et en Seine-Maritime. Le tronçon Seine-aval a été placé en vigilance orange. 

La montée des eaux n’est pas non plus terminée sur le Cher et la crue progresse vers la ville de Tours, où Vigicrues s’attend cette nuit à un maximum de 4,80 à 5 mètres, contre 4,63 samedi matin.

En Meurthe-et-Moselle, 100 personnes ont été évacuées et relogées vendredi soir à la suite de violents orages. 

Face aux importants dégâts matériels en amont de Paris, « l’état de catastrophe naturelle sera reconnu » mercredi, a promis le François Hollande.

A Nemours (Seine-et-Marne), où la décrue s’est amorcée, les habitants et commerçants ont commencé à constater les dégâts et attendent la venue des experts des assurances.

Les dommages devraient s’élever à au moins 600 millions d’euros, selon le président de l’Association française de l’assurance (AFA) Bernard Spitz, qui participera lundi à une réunion entre assureurs et gouvernement pour coordonner l’indemnisation des victimes.

Deux autres réunions auront lieu mardi à Matignon: une pour préparer les dossiers de catastrophe naturelle, et une sur les calamités agricoles

Au total, « il y a eu 20.000 évacuations », selon Manuel Valls.

Plus de 17.110 foyers restaient privés de courant samedi dans le Loiret, le Loir-et-Cher et l’Ile-de-France, a indiqué Enedis (ex-ERDF).

Le zouave du pont de l'Alma à Paris le 3 juin 2016. © AFP

© AFP Bertrand GUAY
Le zouave du pont de l’Alma à Paris le 3 juin 2016

Article précedent

Pédophilie: les évêques pourront être révoqués pour "négligence"

Article suivant

Un simple test sanguin plus efficace pour détecter des cancers et mieux les cibler

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Inondation: la Seine entame sa décrue