INTERNATIONAL

Israël: bouclage des Territoires palestiniens jusqu'à dimanche

Jérusalem (AFP) – L’armée israélienne a annoncé vendredi le bouclage de la Cisjordanie et de la bande de Gaza jusqu’à dimanche minuit, renforçant les restrictions contre les Palestiniens annoncées après l’attentat qui a coûté la vie à quatre Israéliens mercredi à Tel-Aviv.

« A partir d’aujourd’hui, les points de passage de la bande de Gaza et de Judée-Samarie (Cisjordanie) seront ouverts seulement pour les cas médicaux et humanitaires », a indiqué une porte-parole de l’armée à l’AFP. Le bouclage sera en vigueur jusqu’à dimanche à minuit (21H00 GMT), a-t-elle précisé.

Cependant, l’interdiction de passage ne s’applique pas à tous: les fidèles musulmans qui se rendent à l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est (annexée et occupée par Israël) sont autorisés à passer, sauf les hommes de moins de 35 ans, a précisé une porte-parole de l’organe chargé de coordonner les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens (Cogat).

« Il n’y a pas de restriction pour les femmes » qui se rendent à l’esplanade des Mosquées, a dit la porte-parole, Adar Horn.

L’exception faite pour ceux qui se rendent à la prière sur l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam, vaut seulement ce vendredi, a-t-elle précisé.

Avant 08H00 locales, – donc après l’entrée en vigueur du bouclage – des milliers de Palestiniens ont passé le plus important checkpoint de Bethléem et celui de Qalandia, principal point de passage entre Jérusalem et Ramallah en Cisjordanie occupée, ont constaté des journalistes de l’AFP. 

Des dizaines de milliers de Palestiniens sont attendus sur l’esplanade des Mosquées pour le premier vendredi de prière du ramadan.

Le bouclage annoncé est un tour de vis supplémentaire de la part du gouvernement israélien à la suite de l’attentat commis mercredi soir par deux Palestiniens à Tel-Aviv.

Le gouvernement de Benjamin Netanyahu avait annoncé jeudi l’annulation des dizaines de milliers de permis d’entrer en Israël délivrés à des Palestiniens de Cisjordanie et, dans une moindre mesure, de Gaza pour le ramadan, le mois de jeûne musulman qui a commencé lundi.

Une famille palestinienne contrôlée le 10 juin 2016 au point de passage entre Bethlehem et Jérusalem. © AFP

© AFP THOMAS COEX
Une famille palestinienne contrôlée le 10 juin 2016 au point de passage entre Bethlehem et Jérusalem

Article précedent

Turquie: un groupe kurde proche du PKK revendique l'attentat d'Istanbul

Article suivant

Inde: des musulmanes en guerre contre le divorce instantané

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Israël: bouclage des Territoires palestiniens jusqu'à dimanche