ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Jacquie Graffe rentre dans le rang au Tapura

© Cédric Valax

Le tavana de Paea réintègre le Tapura après l’élimination de sa candidate, Tepuaraurii Teriitahi, au premier tour des législatives. Il affirme n’avoir « rien demandé » en échange.

Comme l’a révélé Polynésie 1ère, Jacquie Graffe est retourné au Tapura depuis jeudi soir. Le tavana de Paea a vu le président du parti, Édouard Fritch, ce matin. Qu’a-t-il obtenu en échange de son retour dans le rang ? « Rien du tout, j’ai rien demandé », affirme-t-il. Pour Jacquie Graffe, tout cela, c’est « un détail ».

Jacquie Graffe revient avec les 3 500 voix obtenues par sa candidate Tepuaraurii Teriitahi. Le tavana de Paea a-t-il négocié sa place dans une liste Tapura pour les prochaines territoriales ? Il est trop tôt pour parler de cette élection, répond l’édile.

De son côté, Tepuaraurii Teriitahi affirme « ne pas être dans les négociations », ne pas avoir parlé du sujet avec qui que ce soit. Elle est consciente, en revanche, des nombreuses rumeurs qui circulent.

Tepuaraurii Teriitahi souligne qu’elle n’a, elle, jamais été « mise en congés » ou « suspendue » du Tapura. Elle est restée adhérente du parti, même lors de la campagne pour le premier tour des législatives. Et aujourd’hui, même si Jacquie Graffe appelle désormais à voter pour Nicole Sanquer, la candidate du parti d’Édouard Fritch, Tepuaraurii Teriitahi n’a pas changé d’avis : Elle n’apportera son soutien que si la « candidate s’engage à ne pas se présenter aux territoriales de 2018 ». « Je prône le partage des responsabilités, le port d’une seule casquette à la fois pour obtenir le meilleur pour la Polynésie », explique l’élue de Paea.

Quant aux rumeurs de rapprochement entre Jacquie Graffe et Marcel Tuihani, là, le tavana et sa candidate sont sur la même ligne : rien ne se trame, assurent-t-ils.

Article précedent

Du compost gratuit pour les résidents de Punaauia

Article suivant

Tatauroscope du samedi 10 juin 2017

5 Commentaires

  1. Taaroa
    9 juin 2017 à 12h14 — Répondre

    Une belle partie de poker menteur ! Un coup il dit qu’il n’a rien demandé alors que deux jours plus tôt il assurait que ses voix valaient de l’or … Quelques instant plus tard, il dit que peut être une place sur la liste en 2018 serait en négociation si on lit entre les lignes. De son côté la Tepuarauri prend ses distances avec Jacqui tout en demandant le non cumul à Nicole Sanquer. Ils sont bien revenus au Tapura mais ils posent des conditions quoi qu’ils en disent. DU coup plus ils démentent plus on est persuadé du contraire.

    • Tico
      9 juin 2017 à 14h00 — Répondre

      Oh que oui… Le « pauvre », il ne sait toujours pas mentir avec classe, dommage!!!
      Dis nous Jacquie Pinocchio, n’as tu pas quelque chose à avouer? Ce n’est pas comme le bon vin, tu ne t’améliores pas avec le temps. Allez, qu’as tu misé, un fauteuil de ministre pour unetelle ou plus modestement 2 sièges à l’assemblée et plus (Pdt de commission) si affinité? Si tes voix ne valent rien tu ne peux rien demander, comme elles valent de l’or donc forcément… Heu Gaston, c’est à toi d’annoncer, tu suis, tu passes ou tapis?

  2. MATA
    9 juin 2017 à 13h29 — Répondre

    Moetai Botherson l’a dit. Les électeurs ne sont pas des marchandises qui se troc au gré des envies et intérêts personnel(les). Encore une fois nous avons la belle démonstration d’un élu ancré dans les rouages d’un système qu’on aurait dit révolu dans un pays qui se veut démocratique mais classé au top des plus corrompus. Papi les gars comme toi ça nous gonfle. Moi je, moi je, moi je…mais toi rien au final.

  3. Hirinake
    9 juin 2017 à 15h25 — Répondre

    Jacquie Graffe fidele a lui-meme depuis des decennies….vendable a tout vent

  4. Iritahua
    10 juin 2017 à 7h25 — Répondre

    Taahoa ma eita e tau’i, outou noa ia maitai, te huiraatira roto te hapao raa ore. Jacquie la peur et la crainte de ne pas se faire élire prochainement, mieux vaut se vaseliné pour retourner à Tapura, juste un dur moment à passer.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Jacquie Graffe rentre dans le rang au Tapura