ACTUS LOCALESPOLITIQUE

« Je n’ai pas été élu pour m’engager dans des manœuvres politiciennes »

© Vaite Urarii-Pamrbun

Le représentant et député du Tavini Huiraatira, Moetai Brotherson, ne cache pas sa réticence envers le projet d’une démission massive à l’assemblée pour permettre un retour aux urnes. Il dit craindre un double risque « juridique et stratégique » et met en garde : « je n’ai pas été élu pour m’engager dans des manœuvres politiciennes ».

Le député et représentant du Tavini Huiraatira, Moetai Brotherson, a réagi jeudi avant la séance à l’assemblée aux révélations de Radio 1 sur le projet d’une démission massive des élus du Tavini pour permettre un retour aux élections territoriales.

Lire aussi : Tahoeraa-Tavini : la tentation d’un retour aux urnes

Moetai Brotherson, dont la démission est nécessaire si ce projet doit aboutir, dit s’interroger sur deux plans : « juridique et stratégique ». D’un point de vue juridique, l’élu estime « personnellement » ne pas avoir la certitude que la vacance de trois élus à l’assemblée ne conduise à un retour global aux urnes. Il dit craindre une lecture « d’opportunité » de l’Etat central sur ce sujet.

D’un point de vue stratégique, le député indépendantiste dit s’interroger sur la suite de cette option du retour aux urnes. S’il n’évoque pas directement la liste d’union avec le Tahoeraa Huiraatira, l’élu semble très mal à l’aise avec cette idée : « Je ne peux pas me prononcer aujourd’hui, mais je n’y suis pas favorable ».

Une réunion est prévue samedi au Tavini Huiraatira pour prendre une décision sur cette stratégie des démissions de l’assemblée. Officiellement pour « faire remonter l’avis de la base » sur la question, indique-t-on au Tavini.

Article précedent

Le taux d’emploi à 44% en Polynésie, 63% en métropole

Article suivant

Heinui Le Caill : « J’ai essayé de leur expliquer que la question antinucléaire dépasse la radio et le Tavini »

9 Commentaires

  1. Big dew
    29 novembre 2018 à 12h03 — Répondre

    Allez Moetai, en politique, y a pas de je suis bien, l’autre est mal

  2. manate
    29 novembre 2018 à 15h52 — Répondre

    Se rapprocher du tahoeraa c’est signer l’arrêt de mort du tavini tout simplement. Parti bleue qui a perdu en crédibilité depuis ces dernières années. Et quand on a défendu l’éviction des élus condamnés ben faut aller jusqu’au bout tout simplement.

  3. henri
    29 novembre 2018 à 19h22 — Répondre

    Unir la pop pour l independance…

  4. Hiro Kelley
    29 novembre 2018 à 19h23 — Répondre

    unir pour l independance…

  5. Shiro
    29 novembre 2018 à 20h17 — Répondre

    Ti’a ma ra’a la colonisation est un crime contre l’humanité

  6. Teiva Hoki
    30 novembre 2018 à 7h58 — Répondre

    Enfin quelqu’un d’honnête dans tout ce monde de pourri !!! Oscar pas mieux que Flosse !!! à gerber !!!

    • SHIRO
      30 novembre 2018 à 13h53 — Répondre

      Et Edouard 40 ans de mensonges c’est mieux? le tapura parti ou y a plus de corrompus et de girouettes .

  7. CLX
    30 novembre 2018 à 10h43 — Répondre

    Un peu de lucidité dans les propos de Moetai, enfin!
    Déjà, plus personne ne veut de ces papys qui font une résistance ridicule, et un retour aux urnes verrait Gaston et Oscar prendre une grosse claque face à Edouard!

  8. Poe
    2 décembre 2018 à 13h53 — Répondre

    Sa vol très bas….
    Pas capable de reconnaître que c’est bien finis pour eux…Tahoeraa et Tavini.
    Sa prône de mettre des jeunes en avant pour apporter du neuf à notre système politique mais sa reste des paroles.
    Les urnes ont parlé lors des dernières élections, il faut respecter.
    Merci à notre député pour ton humilité et ton honnêteté.

Répondre à CLX Annuler la réponse.

PARTAGER

« Je n’ai pas été élu pour m’engager dans des manœuvres politiciennes »