ACTUS LOCALESPOLITIQUE

« Je veux être l’homme de la relance »

© Cédric Valax

© Cédric Valax

La consolidation de la relance économique, la suppression de nombreux droits à l’importation, un pacte de stabilité fiscale… Telles sont les grandes lignes du discours du président Edouard Fritch lors de l’ouverture de la session budgétaire.

Dans son discours lors de l’ouverture de la session budgétaire jeudi matin à l’assemblée, le président du Pays Edouard Fritch s’est dit plutôt satisfait de son bilan de ces deux années à la tête du Pays. Il a martelé que la relance économique était enfin de retour, après près de dix ans d’absence, et que le budget 2017 serai celui de la « consolidation de la reprise économique ». La priorité sera donnée à l’emploi. Edouard Fritch a proposé d’augmenter l’enveloppe dédiée au CAE, mais aussi d’allouer 180 millions de Fcfp pour le dispositif CVD. Le président a également annoncé vouloir lutter contre la vie chère avec la suppression de nombreux droits à l’importation, notamment celui concernant les vêtements ou les fournitures scolaires.

Pour la présidente du groupe Tahoeraa à l’assemblée, Teura Iriti : « Il faut qu’Edouard descende de son nuage quand il annonce que tout va bien ». Teura Iriti affirme également que pour lutter contre la vie chère, il faudrait d’abord donner la priorité non pas aux formations, mais créer des emplois en passant, selon elle, par les grands projets tels que Hao ou encore Mahana beach.

Lors de son discours le président du Pays Edouard Fritch a également évoqué un « pacte de stabilité fiscale ». Hors de question pour le président du Pays d’augmenter la fiscalité. Il assure qu’en dehors du financement de la réforme de la PSG, le niveau des prélèvements fiscaux sera maintenu sur les cinq prochaines années.

© Cédric Valax
Article précedent

Marcel Tuihani offensif contre le gouvernement

22e1ccd4d199036fcb7542cb943a5b3306f2fa78-2
Article suivant

Samsung: les Etats-Unis rappellent un million de téléphones

3 Commentaires

  1. simone grand
    16 septembre 2016 à 8h04 — Répondre

    courage Edouard. Nous avons besoin que tu réussisses.

  2. Tam
    16 septembre 2016 à 10h26 — Répondre

    Bien Edouard un discours encourageant pour l’année 2017,il ne faut pas vendre la peau
    de l’ours avant de l’avoir tuer.Depuis 2 ans au niveau de l’emploi c’est un résultat médiocre.

  3. MATA
    16 septembre 2016 à 13h19 — Répondre

    Un petit mot à Teura IRITI après t’avoir entendu à la radio sur la création d’emploi. On appelle ça un cercle vertueux et non vicieux….et dire que tu as été ministre. Pauvre de notre Pays et surtout pauvre de ton parti politique. Allez les hasbeen orange pensez à vous reconvertir. Bah pour les autres partis politiques idem.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Je veux être l’homme de la relance »