EDUCATIONNON CLASSÉ

Jets de manuels scolaires devant le Haussariat contre la réforme des retraites

©C.R.

Avant leur grève de ce jeudi, des fonctionnaires d’État, et notamment des enseignants, étaient réunis à l’appel du FSU et de FO devant le Haut-commissariat cet après-midi. Pour protester contre la réforme nationale des retraites, ils ont symboliquement jeté ou déposé de vieux manuels scolaires devant la représentation de l’État.

Pluie de livres avenue Pouvanaa A Oopa. Quelques dizaines d’enseignants et de fonctionnaires d’État, pour la plupart adhérents des syndicats nationaux FSU et Force Ouvrière, ont voulu interpeller le Haut-commissaire et la ministre des Outre-mer Annick Girardin, en visite en Polynésie. Ils demandent le retrait de la réforme nationale des retraites pour mener « de vraies discussions » sur le sujet, « en incluant les Outre-mer dès le départ ». Maheanuu Routhier, secrétaire général de FO-Éducation, décrit une action « symbolique » avant la grève des fonctionnaires d’État de ce jeudi.

Dès son arrivée, pourtant, la ministre avait assuré que des solutions avaient été trouvées pour que la réforme ne fasse pas perdre de pouvoir d’achat aux agents d’Outre-mer. Ce mercredi, à la présidence, Annick Girardin a une nouvelle fois assuré de sa volonté de dialoguer avec les syndicats. Elle estime même que « cette réforme peut-être une réponse à la perte de l’ITR », l’indemnité temporaire de retraite, dont la suppression progressive a été décidée en 2008 par Nicolas Sarkozy. Un discours qui ne convainc pas les syndicats : d’après leurs évaluations, les fonctionnaires d’État de Polynésie seront perdants.

Dans le cadre des protestations contre la réforme en Métropole, des enseignants avaient déjà symboliquement jeté des manuels, ou des avocats leurs codes, devant les bâtiments officiels. Ce qui leur a valu des critiques, la détérioration de livres revêtant pour beaucoup une symbolique très négative. Maheannu Routhier rappelle qu’il s’agit de vieux manuels appartenant aux enseignants, et que c’est l’enchaînement des réformes dans l’éducation national qui les a rendus obsolètes.

 

 

Article précedent

Annick Girardin à la rencontre des commerçants de Papeete

Article suivant

Un don pour la cause des femmes battues

2 Commentaires

  1. simone grand
    6 février 2020 à 8h15 — Répondre

    Les avocats en métropole ont jeté leurs robes quitte à les relaver ensuite mais ils n’ont pas jeté le Code civil ou tout autre code. Balancer les livres, les manuels scolaires !!! Quel manque de respect pour leur travail!

  2. MATA
    6 février 2020 à 15h25 — Répondre

    Compenser l’ITR pour maintenir un pouvoir d’achat ou maintenir l’écart des richesses? Que ce soit les locaux fonctionnaires d’état ou encore les expatriés arrêtés vos manières de gâtés pourris. D’après-vous comment fait la personne au SMIG en terme de pouvoir d’achat? Ben il revoit ses prétentions à la baisse et ses habitudes.

Répondre à simone grand Annuler la réponse.

PARTAGER

Jets de manuels scolaires devant le Haussariat contre la réforme des retraites