INTERNATIONALJO-2016

JO-2016/Cyclisme sur piste: le bronze pour les Français en vitesse

Rio de Janeiro (AFP) – Médaillée d’argent à Londres, l’équipe de France de vitesse messieurs a retrouvé le podium des JO, sur la troisième marche, jeudi, à Rio, pour l’ouverture des compétitions de cyclisme sur piste. 

Grégory Baugé, François Pervis et Michael d’Almeida ont décroché la troisième place d’un tournoi remporté par le trio britannique (Phil Hindes, Jason Kenny, Callum Skinner), un pays déjà vainqueur en 2008 et 2012. 

Michael d’Almeida, décisif au troisième poste, a renversé la situation dans le match pour la troisième place face à l’Australie. Pour 15 centièmes de seconde finalement !

Sur la piste, les trois coureurs français ont su surmonter leurs dissensions, nées de l’intégration de François Pervis à la place du titulaire précédent (Kévin Sireau) pour des raisons de quotas par rapport aux épreuves individuelles. 

Foin de rivalité ! Comme en leur temps Laurent Gané, Florian Rousseau et Arnaud Tournant, le trio magique couronné aux JO de 2000, ils sont passés au-dessus de leur rivalité pour décrocher la cinquième médaille des Français dans cette épreuve depuis la victoire aux JO de Sydney (3e en 2004, 2e en 2008 et 2012).

Mais le titre leur a encore échappé. A cause du niveau atteint par les finalistes, qui ont fait mieux que le temps des Britanniques aux JO de Londres (42 sec 600), sur les 750 mètres de l’épreuve, trois tours de l’anneau en bois blond de Rio. 

Vers une nouvelle moisson britannique

Les Britanniques, avec Skinner en successeur de Chris Hoy (désormais retraité) pour terminer le travail de Hindes et Kenny, ont bouclé la distance en 42 sec 440. Soit 10 centièmes de moins que le trio néo-zélandais champion du monde en titre.

Au moins les « Bleus » ont-ils rassuré à la veille du début du tournoi-phare de la piste, la vitesse individuelle, dans lequel Baugé jouera gros. 

Par équipes, la star antillaise du groupe a confirmé la tendance qui le donnait en grande forme à partir de ses temps d’entraînement. Mais l’opposition sera de très haut niveau (Kenny surtout) dans le vélodrome olympique qui était rempli environ aux trois-quarts pour la première journée.

Dans le tournoi de poursuite messieurs, le quatuor britannique a répondu présent… comme attendu. Bradley Wiggins, qui vise à 36 ans une cinquième médaille d’or aux JO, a emmené son groupe (Burke, Clancy, Doull) à 3 dixièmes de seconde du record du monde dès les qualifications. 

Son équivalent féminin (Archibald, Trott, Barker, Rowsell-Shand) a battu le record du monde des 4 kilomètres (4 min 13 sec 260) dès les qualifications. 

Les Britanniques, qui ont fourbi en secret leurs armes pour mettre tous les atouts de leur côté (nouvelles combinaisons, nouveau vélo, etc), sont repartis pour une nouvelle moisson d’or, eux qui avaient récolté sept médailles d’or sur un maximum possible de dix en 2008 et 2012.

Les pistards Grégory Baugé (g) et Michael D'Almeida fêtent la médaille de bronze remporté e en vitesse par équipes, le 11 août 2016 aux JO de Rio. © AFP

© AFP Odd Andersen
Les pistards Grégory Baugé (g) et Michael D’Almeida fêtent la médaille de bronze remporté e en vitesse par équipes, le 11 août 2016 aux JO de Rio

Repondeur-radio1-7h30
Article précedent

Répondeur de 07:30 le 11/08/16

cc37af0c79ab96dbeb1d07a7b51aaaac87aa1697-1
Article suivant

Canada: un projet d'attentat jihadiste déjoué

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

JO-2016/Cyclisme sur piste: le bronze pour les Français en vitesse