ACTUS LOCALESINTERNATIONALPOLITIQUE

Joe Biden appelle les États-Unis à « l’unité »

Joe Biden a prêté serment et a été investi mercredi 46e président des États-Unis. Le nouveau locataire de la Maison-Blanche a appelé le pays à « l’unité » et a salué une journée « d’espoir ». Donald Trump, de son côté, a quitté Washington avant le début de la cérémonie, sans avoir accueilli son successeur. 

Une journée historique. Ce 20 janvier 2021 a marqué la fin du mandat présidentiel de Donald Trump et l’investiture de son rival Joe Biden. Le démocrate, ancien vice-président de Barack Obama, et sa colistière Kamala Harris ont prêté serment lors d’une cérémonie au Capitole dans un Washington DC barricadé. La Garde nationale avait mobilisé 25.000 hommes, soit plus que le total des troupes actuellement stationnées en Afghanistan, Irak et Syrie. Ils devaient protéger une large « zone rouge » allant du Capitole à la Maison-Blanche. Donald Trump a, de son côté, quitté la Maison-Blanche en début de matinée, sans avoir accueilli Joe Biden.

Le nouveau président a ensuite pris la parole, saluant une journée « d’espoir » pour l’Amérique, mais assurant être conscient « que les forces qui nous divisent sont profondes et réelles ». « La démocratie l’a emporté », a ajouté Joe Biden dans son discours, appelant l’Amérique à « l’unité », et promettant d’être le président « de tous les Américains ».

Vaincre le suprémacisme blanc et le terrorisme intérieur

Le démocrate a aussi promis de « vaincre » le « suprémacisme blanc » et le « terrorisme intérieur », deux semaines après les violences au Capitole« On voit surgir aujourd’hui l’extrémisme politique, le suprémacisme blanc et le terrorisme intérieur », a-t-il noté. « Nous devons les affronter et nous allons les vaincre », s’est-il engagé.

Dans une référence au refus de Donald Trump de reconnaître le résultat de l’élection, et à l’utilisation fréquente par son prédécesseur de l’expression « fake news », Joe Biden a exhorté les Américains à rejeter la manipulation des faits. « Tous les désaccords ne doivent pas mener à la guerre totale. Et nous devons rejeter la culture où les faits eux-mêmes sont manipulés, et même inventés », a lancé le nouveau président. « Il y a la vérité et il y a les mensonges, les mensonges prononcés pour le pouvoir et pour le profit. Et chacun d’entre nous a le devoir et la responsabilité en tant que citoyens, qu’Américains, et particulièrement en tant que dirigeants (…) de défendre la vérité et de combattre les mensonges », a-t-il poursuivi.

Joe Biden a également fait observer une minute de silence en hommage aux 400.000 « mères, pères, maris, épouses, fils, filles, amis, voisins et collègues » tués par le Covid-19, tout en mettant en garde contre l’arrivée de « la phase la plus mortelle du virus ».

Kamala Harris prête serment, Lady Gaga chante l’hymne américain

La cérémonie avait débuté par l’interprétation de l’hymne américain par la star de la pop Lady Gaga. Vêtue d’une volumineuse robe rouge et noir, elle arborait une grande broche dorée représentant la colombe de la paix. Puis Jennifer Lopez a chanté This Land Is Your Land (« Ce pays est ton pays »).

Kamala Harris a été investie vice-présidente des États-Unis, entrant dans les livres d’histoire comme la première femme mais aussi la première personne noire et d’origine indienne à occuper cette fonction. L’ex-sénatrice et ancienne procureure âgée de 56 ans, fille d’immigrés, a prêté serment face à la juge de la Cour suprême Sonia Sotomayor, la main sur une bible que tenait son époux Doug Emhoff.

Biden prendra d’emblée 17 mesures pour effacer le bilan de Trump

Joe Biden prendra dès son entrée à la Maison-Blanche mercredi 17 actions présidentielles pour revenir sur les mesures phares de Donald Trump, en engageant notamment le retour des États-Unis dans l’accord de Paris sur le climat et au sein de l’Organisation mondiale de la Santé, selon ses conseillers.

Depuis le Bureau ovale, il annulera également un décret migratoire controversé adopté par son prédécesseur pour interdire aux ressortissants de pays en majorité musulmans d’entrer aux États-Unis. Le démocrate suspendra aussi les travaux de construction d’un mur à la frontière avec le Mexique et son financement grâce au budget du Pentagone, qui ont suscité d’âpres batailles politiques et judiciaires ces quatre dernières années.

Trump est arrivé à sa résidence de Floride

Quelques minutes avant la prestation de serment de Joe Biden, Donald Trump est arrivé à sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride. Donald Trump avait quitté la Maison-Blanche le matin à quelques heures de la fin de son mandat, sans avoir accueilli Joe Biden. Prononçant seulement quelques mots, le président sortant a évoqué un mandat « fantastique de quatre ans », représentant « l’honneur d’une vie ». Trump a souhaité « bonne chance » à son successeur démocrate. « Je reviendrai d’une manière ou d’une autre », a promis le milliardaire, saluant une petite foule de supporteurs venus le saluer.

Avec notre partenaire Europe1

Article précedent

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - L'intégrale du 20/01/2021

Article suivant

Le monde se barricade, le Fenua ne change RIEN - Edito 20/01/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Joe Biden appelle les États-Unis à « l’unité »