JournauxPodcasts

Journal de 07:30 le 02/01/14

ambulance-samu-smur-reanimation-7--Laurent-BitouzetFAITS DIVERS

La route a fait sa première victime… un enfant de 12 ans est mort fauché par une voiture

Le drame s’est déroulé hier après-midi dans la commune de Paea où l’enfant faisait du vélo. D’après les premiers éléments de l’enquête, c’est en changeant de trajectoire pour traverser la route qu’il a été fauché par une voiture qui roulait à vive allure. Il est mort sur le coup.

Suite au choc, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule qui est allée s’écraser contre un mur. Les secours ont du procédé à sa désincarcération pour l’extraire de l’habitacle.Grièvement blessé il a été transporté par le SMUR à l’hôpital du Taaone.

Des prises de sang ont été réalisée par les médecins afin de déterminer son taux d’alcoolémie et l’éventuelle utilisation de produits stupéfiants.

Un jeune de 19 ans est entre la vie et la mort après un autre accident

Les faits se sont déroulé le 31 décembre à 22h50 au niveau du PK 52,5 à Papeari. D’après le rapport de la gendarmerie le jeune homme avait trop bu et pourtant il a quand même décidé de prendre le guidon de son scooter.

Sauf que dans son état il n’a pas réussi a maîtriser son engin et a fini sa course dans un caniveau bordant la route. Très grièvement blessé, son pronostic vital est engagé. Évacué dans un premier temps vers l’hôpital de Taravao, le jeune homme devait être transféré vers celui de Papeete.

Le réveillon gâché par les accidents

L’année commence bien mal sur les routes polynésiennes. Un enfant de 12 ans est mort, un jeune de 19 ans lutte pour rester en vie. La nuit de la Saint Sylvestre a connu son lot d’accidents avec encore une fois l’alcool comme principal facteur aggravant.

A Huahine, le 31, une homme ivre a perdu le contrôle de sa voiture et a fini sur le toit. Lui et sa passagère de 18 ans sont blessés. En plus d’avoir bu il s’avère que l’homme n’avait pas le permis et que la voiture n’était pas assurée.

A Moorea hier matin, un conducteur a fini sa course dans le jardin d’une maison après en avoir arraché la clôture. Âgé de 31 ans, il avait beaucoup trop bu et n’était pas titulaire du permis de conduire.

A Bora Bora un homme s’est endormi en rentrant chez lui avec sa femme au guidon de sa vespa. Là encore il était ivre. Si lui n’est que très légèrement blessé son épouse est gravement atteinte au visage avec une fracture de la mâchoire qui nécessitera son évacuation vers l’hôpital de Papeete.

Et puis il y a les chanceux… à Tiarei deux personnes qui étaient tranquillement dans leur voiture stationnée au bord de la route sont de vrais miraculés. Un homme de 75 ans qui roulait trop vite a perdu le contrôle de son véhicule et a littéralement pulvériser le leur. Vu les dégats ont aurait pu craindre le pire mais personne n’est blessé. Le fautif n’avait pas bu mais s’est vu remettre une contravention pour excès de vitesse.

21 conducteurs commencent l’année sans permis de conduire

L’information avait pourtant été largement relayée, les forces de l’ordre avaient annoncé le renforcement des contrôles la nuit du réveillon. Un message que certains n’avaient visiblement pas entendu.

Au total, c’est à dire en zone police et gendarmerie, 1455 contrôle d’alcoolémie ont été effectués. Trente-neuf automobilistes avaient consommé trop d’alcool dont vingt-et-un dans des normes délictuelles. Vingt-et-un conducteurs qui ont donc perdu leur permis de conduire, enfin pas tout à fait puisque certains roulaient sans en être détenteur.

Pour eux, l’année commence bien mal et il devront s’expliquer devant la justice dont le message est pourtant très clair: tolérance zéro. En dehors de ces contrôles, d’autres permis ont été retirés suite aux nombreux accidents qui se sont produit en cette nuit de la Saint-Sylvestre.

SOCIÉTÉ

Appel au don, le CTS a besoin de votre sang

Le Centre de Transfusion Sanguine du centre hospitalier n’est pas en vacances, loin de là. Déjà touché par les épidémies de dengue et de zika, qui ont réduit le nombre de donneurs potentiels, les fêtes de fin d’année n’arrangent pas la situation. Les volontaires sont moins nombreux alors que les besoins sont toujours les mêmes.

Mehiata Riaria vous souhaite une « heureuse » année

Mehiata Riaria est incontestablement l’une des personnalités qui aura marqué l’année 2013. Par sa beauté et par sa simplicité, notre Miss Tahiti et première dauphine de Miss France, fait l’unanimité dans le cœur des polynésiens. Des polynésiens à qui Mehiata présente ses meilleurs vœux pour l’année 2014 et ses espoirs plus personnels.

Article précedent

Cyclone Bejisa : "danger imminent" à La Réunion

Article suivant

James Avery, "Oncle Phil" du Prince de Bel Air, est mort

1 Commentaire

  1. 3 janvier 2014 à 6h58 — Répondre

    Tous ces accidents à cause de l'alcool, je ne sais pas pour vous, mais moi ça ne me surprend pas du tout….

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 07:30 le 02/01/14