JournauxPodcasts

Journal de 07:30 le 07/01/14

L'homme qui a fauché et tué un enfant de 12 ans le 1er janvier était ivre © Gendarmerie Nationale

L’homme qui a fauché et tué un enfant de 12 ans le 1er janvier était ivre © Gendarmerie Nationale

FAITS DIVERS

Drame du premier janvier… le conducteur était ivre !

L’homme, qui a renversé et tué un jeune cycliste de 12 ans le 1er janvier à Paea, a été incarcéré hier à Nuutania. Il était ivre au moment de l’accident. Lui-même blessé, il était jusqu’alors hospitalisé. Le prélèvement sanguin réalisé à son arrivée à l’hôpital a révélé un taux d’1,46gr d’alcool par litre de sang. A sa sortie du centre hospitalier, le chauffard a été placé en garde à vue. Lundi, il a été présenté au parquet qui a requis l’ouverture d’une information judiciaire pour homicide involontaire. Mis en examen par le juge d’instruction il a été écroué à Nuutania sur décision du juge des libertés et de la détention.

Un enfant mordu à la nuque par un chien rancunier

Dimanche après-midi un garçon de 10 ans de Taiarapu Est a été hospitalisé après avoir été profondément mordu à la nuque par un chien. L’animal appartient à son oncle et a déjà un passif avec l’enfant qui, quelques jours auparavant, lui lançait des pierres alors qu’il était attaché. Dimanche l’enfant est passé à côté de l’animal en criant sauf que cette fois le chien a réussi à l’attraper. Heureusement à proximité l’oncle est immédiatement intervenu pour lui faire lâcher prise. L’enfant a été transporté aux urgences de Taravao. Son pronostic vital n’est pas engagé.

ÉCONOMIE

Chine: Gaston Flosse a fait le bilan de son déplacement

Mahana Beach, Te Ara Nui, desserte aérienne sont quelques-uns des points développés par Gaston Flosse hier lors d’un point presse organisé au terme de son déplacement de dix jours en Chine. Un bilan jugé satisfaisant pour le président de la Polynésie française heureux d’annoncer que plusieurs sociétés chinoises sont prêtes à investir au fenua.

SOCIÉTÉ

Certains quartiers de Papeete seraient-il devenus des zones de non droit ?

C’est ce que dénonce Régina Suen Ko. Élue à la mairie de Papeete, elle habite le quartier Paraita. Un quartier qui a connu quelques échauffourées ce week-end. Tout serait parti d’un règlement de compte entre les jeunes du quartier de Faripiti-Paraita et ceux de Vaininiore qui se sont affrontés. Mais voilà, quand les forces de l’ordre sont intervenues les jeunes se sont découvert une soudaine solidarité et s’en sont pris aux policiers. Alors émeutes ou pas. Du côté de la police la situation n’avaient rien d’exceptionnelle et en tout cas très loin d’être celle d’une émeute. Une réunion de sécurité prévue de longue date se tiendra ce mardi entre les élus de la commune et la DSP. Le sujet sera bien évidemment évoqué. Restera aux deux parties de prendre conscience des différents points de vue – que l’on soit habitant ou chargé du maintient de l’ordre, le ressenti n’étant évidemment pas le même.

SOCIÉTÉ

16ème édition du Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes

C’est un concours organisé par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche en partenariat avec Bpifrance Financement. Il a été mis en place en 1999. Il a pour objectif de faire émerger des projets de créations d’entreprises de technologies innovantes, de soutenir les meilleurs d’entre eux, et de faciliter leur maturation grâce à une aide financière et un accompagnement adapté. L’année dernière, huit dossiers de candidature ont été déposés : 2 en « création développement » et 6 « en émergence ».

NOUVELLE-ZÉLANDE

39 baleines meurent après s’être échouées

Un groupe de 39 baleines pilotes, également connues sous le nom de globicéphales, s’est volontairement échoué hier sur une plage de l’île du sud d. Aucune n’a survécu. Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’un tel drame se passe sur la presqu’ile de Farewell. Dimanche, les garde-côtes avaient bien repéré le groupe mais n’ont rien pu faire pour l’empêcher de venir s’échouer sur cette étroite bande de sable de la Golden Bay. Si douze spécimens sont morts naturellement, le reste du groupe a été euthanasié. Il était en effet impossible de les remettre à l’eau en raison des conditions de marée. Le responsable local des services de l’environnement a indiqué avoir préféré mettre fin à leur supplice.

Article précedent

Goodyear Amiens-Nord : les deux cadres libérés

Article suivant

Coupures d’eau à Pirae

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 07:30 le 07/01/14