JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 04/12/13

POLITIQUE

Le budget 2014 soumis à l’examen de l’Assemblée

Les représentants à l’Assemblée de la Polynésie française ont commencé à se pencher ce matin sur l’étude du budget 2014 du Pays. Un budget de 136 milliards de Fcfp dont 109 milliards  consacrés au budget de fonctionnement. Un budget, acté lors d’un Conseil des ministres extraordinaire le 15 novembre dernier.

Gaston Flosse parlait d’un budget de rigueur ! Il y a moins d’un mois, le budget 2014 du Pays était acté. Il a été transmis à l’Assemblée de la Polynésie française dont l’étude a commencé ce matin. Dans l’hémicycle, Maina Sage, le rapporteur général du budget est tout d’abord revenue sur ce qui va permettre de donner le cap pour l’action publique pour 2014 et qui représente également les grandes orientations du gouvernement. « En mai 2013, nous avons récupéré 14 milliards Fcfp de dettes impayées dont 4 milliards pour le FIP. Un état désastreux des finances du Pays » a-t-elle déclaré devant l’Assemblée. Le rapporteur général est également revenue sur les recettes, principalement basées sur la consommation des ménages qui ne consomment que s’ils ont confiance et que les entreprises investissent. Maina Sage a également dressé ce bilan : plus de 70 000 personnes sont inscrites au RSPF, le taux de chômage a doublé en 5 ans. Face à cette situation, le gouvernement a donc voulu « ramener de la sincérité au budget » en mettant en place des mesures pour restaurer la confiance des partenaires : privés et État. Le budget primitif 2014 doit poser les jalons de la croissance. Il s’agit je cite d’un budget d’espoir, de relance, un retour à un excédent de fonctionnement.

Et puis autre point également abordé lors de la séance budgétaire ce matin : les fortes contraintes de fonctionnement.En effet, les recettes fiscales sont partagées entre les recettes fiscales indirectes et directes qui représentent 27 milliards Fcfp. Les recettes non fiscales, c’est-à-dire la participation de l’État et les dotations représentent au total 20% des recettes.

Ce budget s’appuie sur un redressement des comptes publics, en somme apurer les créances mais aussi réduire le coût de la masse salariale au travers du plan de départs volontaires. Ce budget se veut également un budget d’action pour la majorité puisqu’il se pose en faveur des plus démunis. A noter que le budget primitif 2014 n’inclue pas les 3.6 milliards Fcfp demandés à l’État pour sa participation au RSPF ni l’avance de trésorerie de 5 milliards. Maina Sage a conclu son intervention en précisant qu’il s’agissait je cite d’un « budget sincère, équilibré, taillé sur mesure. On va retrouver de l’autofinancement et donc une relance de la commande publique et de nos ressources propres ».
Enfin Michel Buillard a annoncé je cite que « nous avons besoin de l’État. Nous ne demandons pas l’aumône », en rappelant que « les communes attendent toujours l’accompagnement de l’État dans le traitement des déchets et la protection de l’environnement ».

La séance devrait se prolonger jusqu’à jeudi avec peut-être une nocturne demain soir. Une séance solennelle aura lieu demain matin à l’Assemblée de la Polynésie française en présence du président du Congrès de la Nouvelle-Calédonie Roch Wamytan.

SOCIÉTÉ

Des idées positives pour la Polynésie

C’est ce que propose la conférence TEDx Papeete qui aura lieu ce samedi de 8h30 à 15h à la CCISM. Elle est organisée sous la licence de la fondation TED.
Objectif : diffuser des projets novateurs au plus grand nombre.
Au cours de cette journée, douze intervenants locaux présenteront ainsi leur idées pour « aider à faire avancer de façon de positive la Polynésie française »
L’entrée est gratuite, les places à télécharger sont disponibles sur le site internet www.tedxpapeete.com. A noter que cinq interventions de la fondation TED seront également diffusées sur vidéo, parmi elles, celle de Colin Powell, ancien secrétaire d’État américain.

EDUCATION

L’UPF vous aide à choisir vos études

Depuis le 2 décembre dernier, la plateforme d’orientation en ligne « admission post-bac » est ouverte. Les lycéens doivent donc exprimer leurs vœux d’étude pour l’an prochain, mais pour la plupart de ces adolescents, le choix est encore loin d’être fait. C’est la raison pour laquelle, l’Université de Polynésie française organise demain et vendredi les troisièmes journées d’orientation Post-bac. Pendant deux jours, tous les établissements d’études supérieur du territoire se donnent rendez vous sur le campus de l’UPF pour permettre aux lycéens de comparer, se renseigner et faire leur choix. L’UPF attend les visiteurs demain entre 8h et 16h et vendredi entre 8h et 12h. L’évènement est ouvert à tous.

CULTURE

Dennis Chambers et Tony Lindsay sont à Tahiti

Les deux légendes de la musique soul, pilier du groupe Santana, sont arrivés ce matin au fenua, et ils ne sont pas là en vacances…L’ancien batteur de Santana et le chanteur aux 11 grammy awards sont venus accompagnés du bassiste Myron Dove et du guitariste Don Caruth pour deux concerts exceptionnels, vendredi et samedi, à l’hôtel le Méridien Tahiti. Pour Dennis Chambers, reconnu dans le milieu comme l’un des plus puissants batteurs au monde, c’est un vrai bonheur que d’aller à la rencontre du public polynésien.
Dennis Chambers fera également une master class ce soir, toujours à l’hôtel Méridien, pour donner un aperçu de l’étendue de son talent. Les places pour assister à ces deux évènements sont en vente dans les deux magasins Carrefour, à Radio1 Fare Ute et sur notre billetterie en ligne.

La troupe O Tahiti E sort des DVD

Actualité chargée pour cette troupe qui sort trois DVD en cette fin d’année.
Pour en parler  Marguerite Lai, directrice de la troupe et grande figure de la culture polynésienne. Une culture en danger, elle en parlera aussi.

Article précedent

Répondeur de 7:30 le 04/12/13

Article suivant

Répondeur de 12:00 le 04/12/13

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 04/12/13