JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 10/10/2013

Alixe VAEHEANA

Alixe VAEHEANA

FAITS DIVERS

Alixe a été retrouvée

Suite à l’appel à témoin diffusé au travers des médias, la gendarmerie nous informe que la jeune Alixe Vaeheana a  été retrouvée saine et  sauve ce matin. Elle est en bonne santé. Alixe s’est rendue d’elle même à la gendarmerie de Arue après avoir entendue l’avis de recherche lancé par les autorités. Elle est actuellement auditionné par les gendarmes. Elle avait quitté le foyer maternel de la Pointe Venus samedi dernier et n’avait donné aucune nouvelle depuis. Vous êtes nombreux a avoir partagé sur les réseaux sociaux les avis de recherche diffusés dans les médias. Vous pouvez maintenant les supprimer, Alixe a bien été retrouvé.

SOCIETE

Une marche blanche pour dire stop au massacre

Richie, Hirinaki et Keala… ce sont les prénoms de ces trois enfants dont la vie s’est arrêtée au bord de la route, fauchés dans leur jeunesse par une voiture. Trois enfants mort en a peine plus de deux mois, s’en est trop pour les familles qui crient stop au massacre. En leur mémoire, une marche blanche est organisée samedi à Taravao. Rendez-vous est donné à 8h30 dans les jardins de la mairie de Taiarapu Est. Le cortège partira à 9h vers le stade du collège de Sacré-Cœur. Une navette assurera le retour des manifestants au point de départ. Des bus assureront également le ramassage, aller/retour, des habitants de la Presqu’ile. Départ de Vairao et Teahupoo à 8h. La population devra se présenter au bord de la route. Il est demander aux participant de s’habiller en blanc. Vous pouvez venir avec vos messages de soutien mais les organisateurs demandent à ce qu’il n’y ait aucune  incitations à la haine ou la violence et ce pour respecter le deuil des famille dans cette situation déjà très éprouvante.

 SOCIAL

Régis Chang « applique les textes »

Le directeur de la CPS, la Caisse de prévoyance sociale s’est justifié ce matin suite aux différents redressements qui ont eu lieu ces derniers mois dans plusieurs sociétés polynésiennes : Total, France Télévisions ou encore EDT. En ligne de mire, les cotisations sur les avantages en nature : voitures de fonction, téléphone professionnels, carte essence et autres paniers repas. Les entreprises qui ont saisi la justice et contestent plusieurs millions de Fcfp de redressement. Pour Régis Chang, il s’agit tout simplement d’appliquer les textes. Le directeur de la CPS a rappelé qu’il y avait un plan de contrôle mais pas de chasse aux avantages en nature.

Toujours pas de négociations de prévues au CHPF

Le centre hospitalier qui connaît son 4ème jour de grève aujourd’hui ne semble pas voir de fin proche au conflit.  La ministre de la Santé Béatrice Chansin a rappelé ce matin que les 1 700 agents du Taaone « ont tous passé des concours » et sur les 393 agents en situation précaire, seuls 40 ne veulent pas passer de concours. Or il s’agit d’une étape obligatoire pour intégrer la fonction publique territoriale. La ministre ne comprend donc pas pourquoi une telle réticence de la part des agents. Toutefois, en Conseil des ministres fin septembre, Béatrice Chansin avait évoqué la mise en place de dispositions particulières. Il s’agit du contrat d’intégration. Il avait été présenté par le vice président et ministre de la fonction publique et avait obtenu un avis favorable du Conseil supérieur de la fonction publique. Aucune réunion n’est pour le moment fixée entre la confédération syndicale O Oe to Oe Rima et le gouvernement.

EMPLOI

Une journée pour découvrir les métiers de la fonction publique

Dans le cadre de ses démarches en faveur de l’insertion professionnelles, l’Université de la Polynésie française met en place, depuis ce matin la troisième édition du Carrefour  de l’emploi public. Le temps d’une journée, des intervenants, issus de tous les domaines de la fonction publique, seront réunis pour dispenser leurs conseils et tenter de préparer au mieux les futurs candidats à leurs concours d’entrée. Ce troisième Carrefour de l’emploi public à l’UPF est ouvert à tous. Il fermera ses portes à 16h. Le programme détaillé de la journée est à retrouver sur notre site internet au www.radio1.pf.

 EVENEMENT

Enfin la concurrence à Tahiti ?

Telle est la question qui sera posée lors de la conférence publique organisée ce soir à l’Université de la Polynésie française. Il est vrai que le sujet colle parfaitement à l’actualité avec la mise en place de l’Autorité administrative indépendante souhaitée par le gouvernement. Ca se fera dès que la loi du pays réglementant la concurrence sera adoptée. Alors le droit de la concurrence en Polynésie française sera-t-il efficace ? Quelles en seront les spécificités ? Christian Montet et Florent Venayre, maître de conférences à l’UPF animeront les débats ce soir à 18h15 dans l’amphithéâtre A3 de l’UPF.

Article précedent

Te Ara Nui : le retour

Article suivant

Smartphones : connaissez-vous Wiko, le "Samsung français" ?

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 10/10/2013