JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 13/07/13

Défilé du 14 juillet (archives) © Cédric VALAX

SOCIETE :

Demain, c’est le 14 juillet

La commémoration de la fête nationale du 14 juillet sera présidée par le Haut-commissaire, Jean-Pierre Laflaquière et des autorités du Pays. Le rendez-vous est donné sur l’avenue Pouvanaa a Oopa. La journée commencera par l’arrivée du commandant des troupes qui inspectera les troupes. Les autorités arriveront à 10h, pour une remise des décorations prévue à 10h10. Vingt minutes plus tard, le défilé des troupes à pied débutera. Il sera suivi du défilé motorisé. La cérémonie s’achèvera à 10h45 avec le Haut-commissaire qui remettra la médaille de bronze pour actes de courage et dévouement à Francis Fauvette, pour avoir porté secours à Rosina Teriimana, enceinte de neuf mois, qui était tombée à l’eau avec son véhicule, le 4 juin dernier, au quai de Motu Uta.

Mais au fait, que célèbre-t-on le 14 juillet ?

Notre fête nationale française commémore deux évènements majeurs de la République : la prise de la Bastille de 1789, mais aussi un événement moins connu, la fête de la Fédération de 1790, qui célébrait la prise de la Bastille l’année précédente, mais qui était également censé apporter une image d’unité dans le pays. Pendant près d’un siècle, le 14 Juillet a cessé d’être célébré. Il n’est réapparu qu’en 1880, sous la III ème république. C’est à cette date que le 14 juillet est devenu fête nationale et la marseillaise hymne officiel.

ECONOMIE :

La réforme fiscale est au menu de l’Assemblée, aujourd’hui

Les représentants à l’assemblée sont de nouveaux réunis, aujourd’hui, pour la suite de la 9ème séance de la session administrative. Après le vote de la réinstauration du Haut-conseil et l’adoption d’une délibération portant report des crédits de paiement sur la gestion 2013 du budget général, jeudi, et le vote des comptes, hier, les représentants se sont attaqués ce matin aux textes de la réforme fiscale, mise en place par le gouvernement. Une réforme que le gouvernement souhaite adopter avant son départ demain pour la métropole. Le vice-président du Pays et ministre de l’économie, Nuihau Laurey souhaite même que cette adoption se fasse à l’unanimité, allant jusqu’à déclarer, hier, qu’il serait « prêt à danser la polka » pour que cela se fasse. Peu de chance que cela arrive… A ti’a Poinetia a fait savoir, la semaine dernière, lors d’une conférence de presse qu’il voterait contre. Et l’UPLD, également contre, prévoit de déposer des amendements. Les débats se poursuivent. Ils pourraient se terminer cette nuit.

POLITIQUE :

Quel lien lie la Polynésie française à l’Union européenne ?

C’est la question que nous avons posée hier à l’eurodéputé Maurice Ponga, qui vient d’arriver sur le territoire pour une mission d’une semaine. Il s’agit essentiellement du FED, le Fonds Européen de Développement). Et parmi les dossiers que Maurice Ponga devrait traiter avec le président du Pays, Gaston Flosse et le haut-commissaire, Jean-Pierre Laflaquière, on compte les modalités d’application de la nouvelle décision d’association Outre-mer qui fixe les règles de la relation de la Polynésie française avec l’Union européenne pour la période 2014-2020. Maurice Ponga devrait également étudier la possibilité d’un partenariat plus direct entre la Polynésie française et l’Union européenne.
Cet après-midi, Maurice Ponga se rendra à Erima où il visitera les jardins partagés. Des jardins destinés aux familles des quartiers prioritaires.

SOCIETE :

La route des lavatubes est fermée par ses propriétaires

Cette information a été révélée cette semaine par nos confrères de la presse écrite : les propriétaires du terrain qui contient la route qui mène aux lavatubes ont décidé d’y installer une barrière. L’accès à ce site touristique est donc désormais cadenassé et un droit de passage de 5 000 Fcfp par véhicule est exigé. La famille possédant ces terres de Hitia’a depuis 1943 justifie cette mesure par la trop fréquente dégradation de leur patrimoine par les chasseurs. Ces derniers sont d’ailleurs désormais formellement interdits de passage. La fermeture de l’accès, réclamée depuis plusieurs années maintenant, a pu être mise en œuvre grâce au soutien de l’EDT qui possède des infrastructures dans la vallée. Des clés du portail ont été remises à l’EDT ainsi qu’à la commune et aux forces de l’ordre. Pour les autres passants, il faudra payer. La route reste accessible librement aux marcheurs mais cette fermeture soulève une polémique en ces temps de reformes concernant le tourisme.

EDUCATION :

Les étudiants informent les étudiants

Le salon des AEPF, les Associations d’Etudiants de Polynésie française, aura lieu cet après-midi à la mairie de Papeete. Il s’agit d’une réunion destinée aux étudiants souhaitant aller en métropole faire leurs études, pour les informer sur les différentes démarches à effectuer une fois en métropole ainsi que sur les spécificités locales, que ne connaissent pas les Polynésiens, comme par exemple le métro. La réunion, cet après-midi, aura lieu de 14h à 17h dans la salle du conseil municipal de la Mairie de Papeete. L’entrée est libre. A noter également la présence des membres de l’association Fenua Executive. Cette alliance rassemblant les 5 plus grosses entreprises du territoire a vocation de mettre en adéquation les ambitions des étudiants et les besoins du marché.

SPORT :

Demain, venez assister aux courses de chevaux

Les courses hippiques reprendront sur l’hippodrome Louis Pomare, de Pirae demain à 14h30. Au programme, 3 courses : la première sur 1 100m, ouverte aux chevaux locaux et demi-sang, la seconde sur 1 800m, avec des chevaux de toutes provenances et enfin une course en pareo sur 800m. L’entrée est gratuite. Des places pour l’accès à la tribune VIP sont en vente au tarif de 2 000 Fcfp.

CULTURE :

Pendant les vacances, occupez vos enfants grâce à des ateliers théâtre

L’association Horo’a propose trois stages de théâtre pendant les grandes vacances scolaires, et ce à compter de la semaine prochaine. Durant une semaine, ces ateliers réservés aux moins de 12 ans tournent autour des thèmes du cerf volant, de la danse et des arts plastiques. Un spectacle pour les parents est donné à la fin de chaque semaine. Les stages se déroulent du lundi au vendredi de 9h à 16h30 et sont au tarif de 22 500 Fcfp, déjeuner et gouter inclus. Les inscriptions se font au 29 95 43 ou sur la page Facebook de l’association Horo’a.

Article précedent

Journal de 7:30 le 13/07/13

Article suivant

Répondeur de 12:00 le 13/07/13

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 13/07/13