JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 27/11/14

 ©DR

©DR

POLITIQUE

On ouvre ce journal avec la fameuse proposition de résolution sur le nucléaire…

Elle cristallise les tensions dans la classe politique du pays et particulièrement au Tahoeraa. Depuis ce matin, les membres de l’Assemblée examinent cette proposition de résolution du nucléaire demandant à l’Etat  réparation. Des réparations d’un montant de 90 milliards pour compenser le préjudice écologique sur les atolls de Moruroa et Fangataufa et plus de 12 milliards par an pour le paiement de l’occupation des deux atolls.

EMPLOI

Quel bilan peut-on tirer du Contrat d’Accès à l’Emploi après un an d’existence?

Mis en place au début du mois de janvier, il vient de se clôturer pour l’année 2014. L’occasion donc de dresser un bilan de cette mesure phare du plan de relance. Cette année 3100 personnes auront démarrées un CAE sur les 10 000 candidatures reçues par le Sefi. Les objectifs sont d’ailleurs dépassés puisqu’à la mise en place du projet, l’ex ministre de la solidarité Manolita Ly annonçait « au moins » 2500 contrats pour l’année. Pour Paul Natier, le chef du service du Sefi, le CAE est un dispositif  indispensable. Reste que le CAE est très critiqué, notamment parce qu’il est financé par le Fond pour l’Emploi et de Lutte contre la Pauvreté qui finance également le Régime de Solidarité. Le dernier rapport de l’IGAS dénonce d’ailleurs un certain clientélisme dans la répartition du budget consacré à la lutte contre la pauvreté. Le gouvernement lui même reste critique vis-a-vis du dispositif  et ne perds pas de vue qu’il n’est pas pérenne et ne garantie pas l’embauche. Lors de la présentation du budget 2015 à l’Assemblée, le gouvernement a annoncé que le dispositif d’accès à l’emploi serait maintenu l’an prochain. Il pourrait toutefois  se décliner sous d’autres formes, notamment des CED, Contrats pour l’Emploi Durable.

SOCIAL

Aucun accord n’a été trouvé entre la direction de Total  et certains des gérants des stations de Tahiti

Conséquence ce matin : sept stations de Tahiti sont fermées. Celle de Faa’a, Papara, Taaone, Prince Hinoi, Hamuta, Tipaerui et Mamao. La revendication des gérants porte sur  la mise en place d’indemnités de départ dans les contrats de location. La direction de Total a consentie à en inclure aux contrats mais pour les gérants, ce n’est pas suffisant. Cette revendication est née de l’inquiétude de voir Total Polynésie récupérer la gestion des stations de l’ile. Certains gérants, comme Anette Pinet par exemple, tiennent leurs stations depuis plus de trente ans et craignent de se retrouver sans rien du jour au lendemain. Reste que les gérants des stations de Tahiti ne parviennent pas à se mettre d’accord entre eux. Certains comme le président du Syndicat Robert Rodriguez, souhaitent éviter d’attiser les tensions et n’ont pas respecté la décision de fermeture.

JUSTICE

Plusieurs mineurs placés en garde à vue après l’agression de la cathédrale hier à la DSP

L’affaire avait choqué les réseaux sociaux après l’agression d’un jeune homme de 17 ans, dans la nuit de vendredi à samedi à 0h30 en plein centre de Papeete. C’est le système de vidéo-surveillance de la ville de Papeete qui a permis d’identifier plusieurs des suspects. Sur ces images, les enquêteurs ont clairement reconnu une agression sauvage et gratuite à l’encontre d’un jeune homme qui résistait au vol de son téléphone portable. Mais les images ont surtout permis aux policiers de se rendre compte de la présence de nombreux témoins qui ne sont pas intervenus pendant l’agression. Les policiers rappellent que la non-assistance à personne en danger est un délit et que toute personne témoin d’une agression doit contacter les autorités. L’enquête sur cette agression doit maintenant se poursuivre et les agresseurs, dont le plus jeune est âgé de 14 ans. Ils sont actuellement entendus au parquet.

ÉVÉNEMENT

Direction Place To’ata avec la salon de la beauté

Une 4ème édition inaugurée par le Mister Tahiti 2014, Rangitea Bennett. Alors, un mois avant Noël, ce salon regorgera d’idées cadeaux pour faire plaisir et se faire plaisir. Les 85 stands seront là pour vous bichonner et vous conseiller durant ces 4 jours place To’ata. Massage, maquillage, coiffure et activités sportives, entre autres, seront proposés avec un seul objectif : votre bien-être ! Présentation de cette 4ème édition avec Sonia Aline, Directrice Général de Radio 1 et organisatrice de l’événement. Outre les stands, ce salon offrira un très grand nombre d’animations gratuites qui viendront pimenter l’événement sur la Place To’ata. Le salon de la beauté et du bien-être est ouvert du jusque dimanche de 9h à 18h et en nocturne vendredi et samedi jusqu’à 19h.

La fête du tiare Tahiti de retour après trois ans d’absence

Cette 52ème édition sera célébrée les 4, 5 et 6 décembre prochains. Sur trois jours, des concours seront organisés. D’abord dans trois établissements – à savoir l’agence de l’OPT de Pirae, la crèche de la même commune et au GIE, ils devront décorer leur hall d’entrée de fleur de tiare. Le lendemain : sensiblement la même chose, cette fois avec un concours de meilleures couronnes de fleurs et de collier. En vue  pour le GIE Tahiti Tourisme : la mise en valeur de l’emblème national. Une histoire qui a commencé il y a plus de 50 ans. Point d’orgue de ces trois jours : la tour de l’île de Moorea, ce sera samedi. Les billets sont au tarif de 7000 Fcfp pour les adultes et 3500 Fcfp pour les enfants. Tickets en vente à l’office du tourisme de Papeete !

Article précedent

La cigarette électronique pourrait être plus cancérigène que le tabac

Article suivant

Un policier sanctionné pour avoir aidé un sans-papiers

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 27/11/14