JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 28/11/2013


POLITIQUE

Au programme de ce deuxieme jour pour Victorin Lurel : Makemo et Bora Bora 

La visite officielle du ministre des outre mers se poursuit dans les îles. Ce matin,  il était à Makemo pour visiter notamment une école, une visite symbolique pour souligner les financements de l’Etat et du Pays dans des infrastructures.

Quel bilan de la première journée de Victorin Lurel ?

Elle a commencé au pas de course hier matin dès sa sortie de l’aéroport. De nombreux dossiers ont été évoqués et d’autres repoussés à une date ultérieure.

Première surprise de la journée d’hier, la fameuse avance de trésorerie n’a pas été signée. On pensait les termes de cette convention prêts à être signés, il n’en sera finalement rien. Les modalités de remboursement de l’avance sur trésorerie de 5 milliards Fcfp, allouée par l’État au Pays, ne font pas consensus. Si le versement de cette avance dont le remboursement est prévu sur deux ans est acté, il reste encore quelques points de blocage pour la signature qui débloquera les fonds. Une signature qui ne devrait pas intervenir d’ici au départ de Victorin Lurel vendredi prochain.

Qu’en est-il du Pacte de croissance ? C’était un des objectifs importants de cette visite officielle. Finalement le dossier n’est pas à l’ordre du jour de la visite de Victorin Lurel. L’État ne le signera pas, préférant attendre le vote du budget par les élus de l’Assemblée de la Polynésie française pour juger des efforts consentis par le Pays pour redresser ses finances. Il faudra attendre encore.

Que s’est il dit concernant la rétrocession des terrains militaires à l’euro symbolique? Il y a urgence puisque le programme s’arrête en décembre 2014. Bercy bloque toujours le dossier. Les députés polynésiens s’envolent ce week-end pour Paris pour défendre un amendement à la loi de finance rectificative. Un amendement qui pourrait, s’il était adopté, débloquer le dossier. Il faudra donc encore attendre.

Qu’en est-il des Subventions de l’État au RSPF? Là encore il faudra attendre. Promis par Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé du gouvernement central, la mission de l’Inspection générale des affaires sociales n’est pas encore arrivée sur le territoire pour établir son rapport et faire avancer ce dossier qui pourrait aider à l’équilibre de notre PSG.

Côté fonction publique, des plans de départs volontaires sont prévus : C’est l’IGAS qui fera avancer ce dossier. Après la réforme fiscale, il s’agit du deuxième axe du plan de redressement des finances publiques. Pour assainir ses finances le Pays va inciter 800 de ses fonctionnaires à des départs volontaires. En contrepartie, ils empocheront 20 mois de salaires. La mesure coûte  cher, Gaston Flosse l’estime même hors de portée financière de notre collectivité si l’État ne met pas la main à la poche. Le Pays demande donc au gouvernement central d’intervenir à hauteur de 50%  du coût de ces départs pour ceux programmés en 2014 et 2015.

Un nouvel opérateur social pour les logements sociaux: Le projet est plébiscité tant par le Pays que par l’État et pourrait donc voir le jour avant la fin de l’année. Avec la prolongation du contrat de projet sur 2014, le Pays compte doper le secteur et le nouvel opérateur ne sera pas de trop. Détenus à moitié par l’État via la Caisse de dépôt et consignation et par le Pays, cette nouvelle entité se substituera à l’OPH pour la construction de nouveaux logement sociaux. L’OPH conservera sa mission de gestion du parc existant.

Gaston Flosse a fait la demande de modifications statuaires: En cause quelques incohérences qui provoquent des situations ingérables. Prenons l’exemple de la gestion des déchets, prochainement intégralement dévolue aux communes, Gaston Flosse précise qu’un certain nombre d’entre-elles souhaite la création d’un syndicat mixte ouvert commune/ Pays. Impossible sans modifier notre statut.

Et enfin, le Pays et l’Etat ont également évoqué la rénovation de l’aéroport de Faa’a: Là c’est le Pays qui coince. L’État demande à ce que la Polynésie prenne en charge une partie des travaux. Gaston Flosse lui précise que puisque l’aéroport est géré par l’État, c’est de facto à lui de financer les travaux.

Oscar Temaru a répondu à Victorin Lurel

L’opposition avait déjà annoncé qu’elle boycotterait la visite du ministre des Outre-mer, actuellement en Polynésie française jusque demain. Oscar Temaru avait dénoncé les « comportements mafieux du gouvernement » et regrette qu’il y ait une justice à deux vitesses. L’UPLD qui appelle à une manifestation demain, non pas d’un parti politique mais de la société civile à 16h devant la stèle de Pouvanaa’ O’oopa. Ce sont des fonds publics qui ont été détournés a insisté Oscar Temaru. Enfin, concernant le pacte de croissance soumis par Gaston Flosse qui n’a pas été signé hier, Oscar Temaru a rappelé que l’État devait faire « attention à tout et qu’on ne leur accorde pas une confiance aveugle car on les connaît bien ».

CULTURE

Au centre des métiers d’art, une exposition pas comme les autres 

Ce soir et demain soir, l’école proposera à la vente des objets réalisés par les élèves entre 2011 et 1013. Sculptures en bois, parures, vanneries… en tout ce sont plus de 472 créations qui seront proposées, une première moitié le jeudi, et la seconde le vendredi. Cette exposition est l’occasion de poser un regard sur le travail des artistes de demain, et d’acquérir des œuvres différentes de celles qu’on voit habituellement. Un enrichissement pour le public, comme pour les élèves selon Viri Taimana, directeur du CMA. Le CMA vous attend entre 18h et 22h, les bénéfices de la vente serviront au fonctionnement de l’école.

Mahana Pae met le monoï à l’honneur

Le GIE Tahiti Tourisme, en partenariat avec la Ville de Papeete, vous invite à célébrer le dernier Mahana Paix de l’année, demain, autour du thème du monoï. Tout au long de la journée, à Papeete, plusieurs animations auront lieux avec les commerçants et un orchestre itinérant de ukulele déambulera dans les rues. Dans la matinée, des massages traditionnels autour du monoï seront proposés  à l’Assemblée autour du bassin de la Reine. Dans l’après-midi, les activités massages continueront  au GIE Tahiti Tourisme, accompagnées de démonstrations et d’expositions. En soirée, les animations se poursuivront, comme toujours, place Vaiete, avec des expositions artisanales, des projections visuelles et un spectacle de danse.

 

Article précedent

Journal de 7:30 le 28/11/13

Article suivant

Répondeur de 6:30 le 28/11/13

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 28/11/2013