JournauxPodcasts

Journal de 12:00 le 31/12/13

Vodafone ©DR

SOCIÉTÉ

Vodafone s’apprête à passer le fameux test de la nuit du 31

Chaque année, les opérateurs téléphoniques du monde entier sont sur les dents. Comment gérer le flot de SMS de bonne année qui sont envoyés en même temps ? Alors même si les cartes de vœux électroniques gagnent du terrain, le SMS reste quand même, le moyen de communication le plus utilisé pendant la nuit de la Saint-Sylvestre.
Au centre de surveillance de Vodafone, les équipes n’ont pas été triplées comme c’est souvent le cas chez d’autres opérateurs. Une première nuit de la Saint-Sylvestre sereine donc du côté de chez Vodafone, car toutes les précautions ont été prises.
Il faut dire que Vodafone n’a pas grand-chose à craindre, l’entreprise a fêté son 10 000 ème client en octobre dernier, encore très loin derrière Vini qui compte plus 227 000 abonnés. D’ailleurs, le réseau de Vodafone transite par Vini pour les communications en dehors de Tahiti et Moorea.
L’année dernière, Vini, encore seul sur le marché, avait comptabilisé 900 000 SMS échangés pour le réveillon du 31 décembre.

Qu’allez-vous faire le jour de l’an ?

C’est la question que l’on vous a posée. Fête familiale pour certains, fête entres amis pour d’autres. On écoute votre programme.

La nuit de la Saint-Sylvestre souvent synonyme de gueule de bois

Comme toute célébration, le réveillon du nouvel an est connu pour se célébrer avec des bulles. La dernière fois que vous avez abusé de l’alcool, vous vous êtes dit et redit que c’était bien la dernière. Mais parfois, on peut vite tomber dans l’excès.
Alors comment limiter les effets de la gueule de bois ?

Bouche pâteuse, déshydratation, maux de tête…. enfin vous l’aurez compris, ce sont les symptômes de la gueule de bois. Et malheureusement, il n’y a pas de remède miracle. Mais il existe des solutions pour l’atténuer. Il faut manger, car cela ralentit l’absorption de l’alcool, et surtout, comme nous le souligne Maeva pharmacienne de la place, boire beaucoup d‘eau. Autre solution aussi pour éviter les lendemains de fête difficiles, c’est de ne pas mélanger les alcools ou encore tout simplement boire que de l’eau.

Pour finir ce journal ,allons voir les célébrations du 31 ailleurs dans le monde

A quelques heures des douze coups de minuit en Polynésie, nos voisins proches ou éloignés, on déjà fêté 2014. Si bien souvent, les fondamentaux restent identiques, avec la traditionnelle soirée en famille ou entres amis, néanmoins, chaque pays possède sa coutume …Tour d’horizon des habitudes liées à la nuit du 31.
Chez nos voisins néo-zéolandais, l’amusement est de rigueur pour le nouvel an. Il est de tradition de sortir ses plus belles casseroles et de les frapper très fort. Objectif : vacarme général dans les rues.
En face, côté Amérique latine, au Chili, les habitants de Talca fêtent le début de l’année en rendant hommage aux êtres chers disparu, au cimetière…
Toujours sur le continent sud américain, au Brésil, on s’habille de blanc histoire d’éloigner les mauvais esprits. Et pour les plus superstitieux, il faut se rendre à la plage la plus proche, formuler son vœux et sauter par-dessus sept vagues d’affilé.
Dans le grand froid Russe, on se réchauffe avec du feu…Il faut rédiger son souhait sur un petit bout de papier et le brûler. S’arranger ensuite, pour que les cendres tombent dans une coupe de champagne pour ensuite boire la mixture.
Les australiens étaient parmi les premiers à lancer les festivités. Sydney avait prévenue…des effets pyrotechnique grandiose. Ce sont donc des tonnes d’explosifs qui ont été envoyés au pied du célèbre opéra de Sydney pour la première fois depuis plus de dix ans.
1 millions et demi de personnes ont admiré le spectacle.
Un spectacle de plus de 6 millions de dollars australiens, soit plus de 116 millions de francs pacifiques.

Article précedent

"Légères améliorations" pour Michael Schumacher

Article suivant

Répondeur de 6:30 le 31/12/13

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 12:00 le 31/12/13