JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 04/12/14

Assemblée de la Polynésie française © APF

Assemblée de la Polynésie française © APF

Politique

Jour décisif aujourd’hui à l’assemblée

C’est ce matin que les élus de l’Assemblée se réuniront pour une septième session budgétaire capitale pour la majorité. Au centre des débats, le projet de budget général de la Polynésie française pour l’exercice 2015 soumis par le gouvernement aux représentants de Tarahoi. Un budget qui s’inscrit dans la continuité des actions menées par le précédent gouvernement du Pays et qui s’articulera autour de trois grands axes : la poursuite de l’effort de redressement financier des comptes publics, l’accentuation des actions de relance de la commande publique pour stimuler l’activité économique et permettre la création d’emplois durables et le renforcement des moyens alloués à la solidarité et à la lutte contre la pauvreté. Mais tout l’enjeu de cette journée, c’est l’unité de la majorité Tahoeraa qui a montré sa division la semaine dernière lors du vote de la résolution concernant le nucléaire entre les partisans du clan Fritch et ceux du clan Flosse.

Social

Un préavis de grève a été déposé au Sefi

Un préavis de grève a été déposé ce mercredi après-midi au SEFI (Service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelle) par une intersyndicale menée par O oe to Oe Rima. Sept points de revendications sont inscrits dans ce préavis, parmi lesquels la mise en place d’un séminaire de réflexion sur la mise en œuvre du CAE. Floriana Lai, déléguée du personnel affiliée à O oe to oe Rima nous explique pourquoi ce point de revendication est aussi important pour eux. Si aucun accord n’est trouvé, la grève sera effective mardi 9 décembre prochain à minuit pour une durée illimitée au siège du SEFI ainsi que dans toutes ses antennes.

Société

Le dispositif de vote pour l’élection Miss France est au point

Y aura-t-il de nouveaux “bugs” pour les votes pour l’élection de Miss France cette année ? il semblerait que non. On s’en souvient l’an dernier Seulement 11 % de leurs votes pour Mehiata Riaria avaient été comptabilisés par TF1, soit 122 747 voix passées à la trappe. Mais selon nos confrères du Figaro : « Le problème ne se reproduira pas cette année ». En effet, TF1 a déclaré au quotidien national qu’à l’exception de la Nouvelle-Calédonie, les DOM TOM bénéficieront des mêmes outils de vote que ceux de métropole. Autrement dit : les Polynésiens pourront soutenir Hinarere Taputu également par SMS. Une information confirmée par Vini en Polynésie. Le dispositif constitue une première pour l’opérateur qui réalise des tests, depuis septembre dernier, pour mesurer l’efficacité du dispositif. Valérie Chaize, responsable de la communication de Vini assure qu’aujourd’hui :“tout fonctionne”. L’envoi du sms au 72 500 coûtera 78 Fcfp et sera uniquement réservé aux clients vini. Ceux de Vodafone pourront voter par appel. A l’OPT, on confirme que : “Tout a été fait pour le bon déroulement de la réception des appels téléphoniques et ce pour éviter l’engorgement”. Ils comptent tout de même sur l’engouement pour le vote par SMS pour éviter de saturer le réseau en appels téléphonique.

Politique

Le retour de l’Etat au RSPF n’est plus si sur …

Hier après-midi les sénateurs Tahoeraa, Teura Iriti et Vincent Dubois, ont invités la presse pour faire un bilan de leur dernière mission en métropole. Au centre des discussions le retour, qu’ils jugent peu probable, de l’Etat dans le financement du RSPF. Les sénateurs ont reconnu que des propositions avaient été faîtes par l’Etat mais elles ne sont pas suffisantes selon Vincent Dubois. Sur un tout autre dossier, les sénateurs ont annoncé le dépôt d’un amendement pour obtenir le report des dates d’application des obligations du Code général des collectivités territoriales. Une mesure qui viendrait soulager les maires notamment en ce qui concerne les obligations de traitement de déchet et d’eau potable. Rappelons que la dead-line concernant les déchets était fixée au 31 décembre 2011, pour l’eau potable au 31 décembre 2015 et pour l’assainissement des eaux usées au 31 décembre 2020.

Culture

Antoine Kombouaré raconte « l’itinéraire d’un footballeur kanak »

Les éditions Au vent des îles viennent de publier un ouvrage retraçant la carrière du joueur et entraîneur de football calédonien, Antoine « Koulone » Kombouare, sous la plume du journaliste Walles Kotra. Loin d’être uniquement la biographie sportive de l’immense carrière de l’ancien joueur du FC Nantes et du PSG, devenu depuis entraîneur de Strasbourg, de Lens ou encore du PSG, ces « Paroles d’un footballeur kanak » sont surtout le récit de l’itinéraire incroyable d’un enfant de Plum en Nouvelle-Calédonie. Walles Kotra et Antoine Kombouare ont participé mercredi à une conférence de presse par Skype pour la Polynésie française lors de laquelle ils ont expliqué la démarche de cette « biographie dialoguée ». Pour Walles Kotra, il s’agissait avant tout de décrire : « Le cheminement d’un homme ». Antoine Kombouare est revenu quant à lui sur son départ de Nouvelle-Calédonie à 20 ans. Il explique que si ses racines ont évolué, il se sent aujourd’hui « un peu partout » chez lui. Marié à une Polynésienne de Rurutu, Antoine Kombouare garde toujours le contact avec la Polynésie. Et d’ailleurs quand on lui demande s’il a entendu parler de notre miss Hinarere Taputu, elle aussi originaire des Australes, sa réponse est sans appel.

Article précedent

Comment l’élection de Miss France est devenue un show

Article suivant

Miss France : découvrez les photos des candidates favorites

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 04/12/14