JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 16/05/14

Jean-Baptiste Céran-Jérusalémy est décédé ce 15 mai à Papeete à l'âge de 93 ans ©DR

Jean-Baptiste Céran-Jérusalémy est décédé ce 15 mai à Papeete à l’âge de 93 ans ©DR

Société

Jean-Baptiste Céran-Jérusalémy n’est plus

Agé de 93 ans, Jean-Baptiste Céran-Jérusalémy est décédé hier soir. Avec sa disparition, c’est un serviteur de la Polynésie qui nous a quittés. Sa vie politique se confond avec celle de notre pays, particulièrement après-guerre où il fonde le rassemblement démocratique des populations tahitiennes avec Pouvanaa a Oopa, avant que de forts désaccords ne séparent les deux hommes. En 1953 il devient le plus jeune président de l’Assemblée territoriale. Une fonction qu’il retrouvera en 1957. Une prière sera dite ce soir à 19h au domicile de sa fille Marie-Jeanne, à Sainte-Amélie, où son corps est exposé. La levée du corps se fera demain à 9h suivie d’une messe à la cathédrale de Papeete et de son inhumation au cimetière de l’Uranie.

Justice

On en sait un peu plus sur la personnalité d’Henri Haiti

Le profil psychologique de l’accusé était au cœur des débats de cette troisième journée de procès d’assises. Deux experts ont livré leurs conclusions. Selon eux, le marquisien est une personne ordinaire, il n’a pas souffert de problèmes affectifs ni de troubles de l’humeur et n’a pas une personnalité manipulatrice. Les deux experts sont d’accord pour dire qu’Henri Haiti n’a aucune remise en cause personnelle et n’a fait preuve d’aucune émotion au moment d’évoquer sa vie ou les faits. Selon les psychiatres « il a besoin de donner une bonne image de lui pour pouvoir se reconstruire après ce qu’il a fait. C’est pourquoi il se place en tant que victime ». La défense s’agace de l’attitude du second psychiatre pour qui la version des faits de l’accusé « ne tient pas la route ». Ce jeudi on a également pu assister à l’audition de la première femme de l’accusé. Beaucoup d’émotion lors de son audition, puisqu’elle pleurait au moment d’évoquer un mari volage, menteur et parfois violent. Elle déclare « Si on cherche Henri, on le trouve ». Sa compagne actuelle a également été entendue. A la barre elle a beaucoup minimisé les violences qu’Henri Haiti lui a fait subir puisqu’elle a passé trois semaines en ITT à cause de lui. C’est aujourd’hui la dernière journée du procès de cette sordide affaire. Elle commencera avec les plaidoiries des avocats représentants les victimes. S’en suivront les réquisitions de l’avocat général. Cet après-midi ce sera à la défense de plaider. Henri Haiti aura l’occasion de s’exprimer une dernière fois avant que le jury populaire ne se retire et décide de son sort. Le verdict devrait être connu en fin de journée.

Social

Les grévistes se sont bel et bien mobilisés

Ils étaient un peu plus de 1500 à défiler hier matin dans les rues de Papeete, tous fonctionnaires – d’État ou du Pays – pour demander le dégel du point d’indice qui sert de base au calcul de leur salaire. Les fonctionnaires d’État ont agit solidairement au mouvement national organisé en réponse aux annonces du premier ministre Manuel Valls. Même combat pour la fonction publique territoriale à l’appel de l’intersyndicale CSTP-FO, CSIP, O Oe To oe Rima et A Ti’a i Mua. Le cortège s’est dispersé vers 11h. Le mouvement a principalement touché le secteur de l’éducation avec 74% de grévistes dans le primaire et 29% dans le secondaire. Plusieurs établissements ont été fermés.

Maihi est candidat à sa propre succession au SPC

C’est aujourd’hui que les élus municipaux vont élire le président et les membres du bureau du Syndicat pour la promotion des communes. Terii Te Paia Tua Maihi, l’actuel président élu en 2008 face à Gaston Tong Sang se présente pour un second mandat
Son bilan de mandature est selon lui prolifique. Pour rappel, le SPC a été mis en place en 1980. Ce syndicat a pour mission de promouvoir l’institution communale, en Polynésie mais aussi à l’étranger et de former ou encore d’informer les élus municipaux. Aujourd’hui seules les communes de Faaa et Arue ne sont pas adhérentes à ce syndicat

Sport

Le collège du Taaone lance une section va’a

Après le football, le judo, le triathlon et le volleyball féminin, l’établissement lance une cinquième section sportive à la rentrée. Elle sera consacrée au va’a. Cette formation s’adresse aux élèves, fille ou garçon, entrant en classe de 4ème et 3ème. Des élèves qui doivent être familiers avec la pratique de ce sport et surtout studieux. Le test d’aptitude pour s’y inscrire se déroule cet après-midi. Si vous êtes intéressés, le dossier de candidature est à télécharger sur le site du collège et à remettre à 14h au siège de la Fédération tahitienne de va’a sur la plage du Taaone à Pirae.

Faits divers

Triste record qui vient d’être battu…

Samedi dernier à Faa’a, la brigade motorisée de la gendarmerie a contrôlé un automobiliste présentant un taux d’alcoolémie de 3,76 grammes/litre , du jamais vu pour les gendarmes. Il apparait que l’intéressé, multirécidiviste, conduisait malgré l’annulation judiciaire de son permis de conduire prononcée l’année dernière pour des faits similaires. Entendu sous le régime de la garde à vue il a été déféré au Parquet de Papeete hier et jugé en comparution immédiate. Condamné un an de prison, avec obligation de suivre des soins il a immédiatement été incarcéré à Nuutania.

Article précedent

Répondeur de 6:30 le 16/05/14

Article suivant

Répondeur de 7:30 le 16/05/14

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 16/05/14