JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 16/07/13

Le requin tue 80 000 fois moins que le moustique © DR

SOCIETE :

Le requin tue 80 000 fois moins que le moustique

C’est ce que nous indique l’Institut océanographique de la Fondation Albert de Monaco. Le requin est responsable d’une dizaine d’attaques mortelles par an. A titre de comparaison, les moustiques en sont responsables d’environ 800 000, selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les attaques de requins sont cependant impressionnantes, comme ce fut le cas hier à la Réunion. En effet, l’île, a été le théâtre d’une  deuxième attaque mortelle depuis le début de l’année. Une jeune fille de 15 ans a été tuée par un requin  alors qu’elle se baignait dans la baie de Saint-Paul, à l’ouest de l’île. L’homme en revanche, pêche encore des dizaines de millions de requins par an. Aujourd’hui, il apparaît surtout que de nombreuses espèces de requin sont en voie de disparition, alors qu’il a un rôle très important dans l’écosystème. En Polynésie, le requin est protégé depuis 2006. L’Observatoire des Requins en Polynésie française a remarqué depuis une augmentation de la population. Le monde scientifique se mobilise cette année avec une série de conférences organisées à la Maison des Océans à Paris mais aussi une exposition au Musée Océanographique de Monaco qui viennent d’être inaugurées et resteront ouvertes jusqu’en 2015.

JUSTICE :

Rere Puputauki a été mis en examen pour enlèvement et séquestration

Une information révélée ce matin par nos confrères de la presse écrite. L’ancien chef des GIP a été mis en examen, hier, pour enlèvement et séquestration dans le cadre de l’affaire JPK, après avoir été entendu par le juge d’instruction. Il s’agit de la troisième mise en examen dans ce dossier, après celles de Tutu Manate et Tino Mara, il y a 3 semaines. Selon maitre Vincent Dubois, l’avocat de Rere Puputauki, interrogé par la Dépêche et les Nouvelles, celui-ci aurait déclaré au jugé d’instruction trouver « inadmissible d’être impliqué dans cette affaire et qu’on lui mette cette accusation grave sur le dos ».

FAIT DIVERS :

Un homme a sauté de la benne d’un 4X4 et s’est tué !

Cela s’est passé dimanche matin, à 9h20, sur la RT 111 à Maroe, dans le district de Haapu à Huahine. Un homme de 39 ans qui se trouvait à l’arrière d’un pick-up, a sauté volontairement et pour une raison inconnue de la benne. Souffrant de graves blessures à la tête, il a été évacué dans un premier temps par les pompiers vers le dispensaire de l’île. Puis à midi et compte-tenu de son état, il a été transporté au CHPF du Taaone. Il est décédé de ses blessures au cours de l’après-midi. La brigade de gendarmerie locale n’a été informée des faits qu’en fin de journée quand la police municipale a évoqué le décès du passager. Un obstacle médico-légal a été prononcé par le médecin. Un examen du corps devait être pratiqué hier. La brigade de gendarmerie de Huahine a interpelé hier matin les mis en cause dans ce dramatique accident. L’enquête est en cours.

POLITIQUE :

Le Sénat a adopté une loi sur la transparence de la vie publique

Le Sénat a adopté hier le projet de loi organique sur la transparence de la vie publique. Un projet de loi voté par 184 voix, contre 141, mais qui exclue toutefois la publication des patrimoines. Cette loi organique concerne les parlementaires mais une extension du dispositif devait également être examinée pour les ministres, les présidents d’exécutif locaux ou encore les membres de cabinets ministériels. Concrètement, il s’agit pour les députés et sénateurs de miser sur la transparence de la réserve parlementaire, c’est-à-dire leurs financements pour les projets dans leurs circonscriptions.

INFO PRATIQUE :

La pose de compteurs d’eau à Papara va bientôt commencer

De grands travaux de rénovation du réseau hydraulique et de poses de compteurs vont débuter à Papara. Ils sont réalisés à l’initiative de l’EPIC Vaipu, l’entreprise en charge de la gestion de l’eau potable de la commune. Il s’agit de réformer la distribution en eau courante de l’agglomération. Au total, 3 000 poses de compteurs sont prévues et 5 km de canalisation seront remplacés. La commune devrait désormais, grâce à ces moyens, être capable de fournir de l’eau en pression suffisante pour tous ses habitants. Les usagers, qui, jusqu’alors, payaient une contribution forfaitaire pour leur consommation d’eau paieront désormais la quantité exacte consommée. L’EPIC Vaipu définira le prix au m3 qui sera facturé aux habitants, une fois que les compteurs auront permis de connaitre la quantité d’eau réellement consommée par les foyers de la commune. Les travaux à proprement parler débuteront dans trois mois, le début des enquêtes se fera quant à lui à partir de demain.

Coupure d’eau à Faa’a

Une interruption de la distribution en eau potable est prévue aujourd’hui, à partir de 8h et jusqu’à la fin des travaux à Faa’a, dans la zone de Puurai et Oremu 1 et 2. Cela est du à des travaux de réparation de canalisation afin d’améliorer le réseau hydraulique. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter le Service Eau au 83 35 33.

Carte du paludisme en 2010 © DR
Article précedent

Bientôt un vaccin contre le paludisme ?

François Hollande s'est livré dimanche à l'exercice de l'interview télévisée du 14 juillet. © REUTERS
Article suivant

François Hollande a mal vécu son 14 juillet

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 16/07/13