JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 17/12/13

Quatorze personnes ont perdu leur permis de conduire ce week-end en raison d'une trop forte consommation d'alcool. © Cédric VALAX

Quatorze personnes ont perdu leur permis de conduire ce week-end en raison d’une trop forte consommation d’alcool. © Cédric VALAX

FAITS DIVERS

Encore trop d’alcool !

700 véhicules contrôlés. La DSP a mené ce week-end une vaste opération en plein cœur de la ville entre vendredi 22h et samedi 1h45 du matin. Et les résultats sont édifiants. Vingt et une “conduite sous l’empire d’un état alcoolique” ont été constatées par les forces de l’ordre dont quatorze délictuelles. Deux conducteurs étaient tellement ivres qu’ils n’ont même pas été capables de souffler dans l’éthylotest. Quatorze conducteurs  qui se sont vus retirer leur permis de conduire. Quatorze, c’est également le nombre de cas d’ivresses manifestes sur la voie publique pour lesquelles les policiers sont intervenus. D’autres infractions ont également été constatées par les policiers de la DSP: deux contraventions ont été rédigées pour vitesse excessive et un conducteur s’est fait contrôler au volant de sa voiture alors qu’il n’était pas détenteur du permis de conduire. A noter qu’un homme à tenté de se soustraire aux contrôles. Rapidement arrêté, les policiers ont trouvé à l’intérieur de son véhicule 140 grammes de cannabis. L’homme a été placé en garde à vue. La perquisition de son domicile de la Presqu’île n’a pas permis de trouver d’autres stupéfiants.

 SOCIAL

La résidence « Tamatea » commence à voir le jour

1 milliard 300 millions de francs, c’est le budget total de cette résidence dont 420 millions sont financés par le Pays. Située sur les hauteurs de la vallée de l’Uranie, 60 logements allant du F2 au F4 vont être construits. Ils sont destinés à l’accession directe à la propriété sous le régime de la défiscalisation à loyers modérés, et à des ménages dont les revenus mensuels sont inférieurs ou égaux à 4 fois le smig. Aujourd’hui plus de 90 % des logements sont réservés. A terme, on attend plus de  500 logements sur les hauteurs de l’uranie. Et pour Michel Buillard Tavana de Papeete, une course contre la montre a débuté. Pour l’année prochaine, le gouvernement annonce la programmation de 800 logements et 1500 en 2015 pour toute la Polynésie. Une énorme avancée,  puisque de 2002 à 2011 seulement 72 logement groupés et 259 fare sociaux ont été construits selon le rapport de la CTC. La tâche ne va pas être facile pour le pays, mais il reste confiant. En effet, la défiscalisation, touche à sa fin au profit d’un autre outil de financement comme nous l’explique Marcel Tuihani ministre du logement. La livraison de ces 60 logements intermédiaires est prévue en début d’année 2015. Soixante personnes vont travailler sur ce chantier sur une durée de 14 mois.

Pour le budget de la CPS, « les procédures d’examen ne sont pas terminées »

Depuis octobre, la Caisse de prévoyance sociale s’est mise à l’étude du budget de la Protection sociale généralisée. Les différents conseils d’administration se sont ainsi réunis pour réussir à équilibrer le Régime générale des salariés, le Régime des non salariés et le Régime de Solidarité de la Polynésie française. Des budgets certes votés mais qui restent susceptibles d’évoluer. En effet, les procédures d’examen ne sont pas terminées. Rappelons que le budget du RSPF a été voté en déséquilibre à 4 milliards de francs et le budget du RGS à 82.9 milliards Fcfp.

Le mouvement de grogne des infirmiers est « bien suivi « 

Les infirmiers libéraux ont mis leurs menaces à exécution. Depuis hier  matin  et jusqu’au 1er janvier, ils ne prennent plus de nouveaux patients en charge. Ils protestent ainsi contre la CPS qui tarde à payer les prestations du RSPF. Des retards de payement  pouvant pour certains aller jusqu’à cinq mois. Contacté hier, le Syndicat des Infirmiers Libéraux de Polynésie française a annoncé que le mouvement était je cite « bien suivi »  à Tahiti et dans les îles. Aucune réunion n’est pour l’instant prévue entre les praticiens et le gouvernement.

 ECONOMIE

Pause fiscale, emploi…les dossiers chauds de la CCISM

Le 5 décembre dernier, la liste des entreprises réunies de Stéphane Chin Loy remportait les élections du renouvellement des membres de la CCISM. Afin de présenter les futurs dossiers, le président de la Chambre reconduit a convié la presse hier. Stephane Chin Loy a déjà développé avec le vice-président Nuihau Laurey la semaine dernière plusieurs dossiers. Pause fiscale pour les entreprises en difficulté ou encore lutte contre la concurrence déloyale. Quant aux résultats du scrutin: le taux de participation des patentés s’est élevé, cette année, à 14%. D’après les résultats officiels, la liste Les entreprises réunies a remporté l’élection avec 48,62% des voix, devant la liste des entrepreneurs qui a recueilli 27,83% des suffrages et Rima Ora avec 23,54%.

INFORMATION PRATIQUE

L’UPF fermée pour travaux

L’Université de la Polynésie française fermera ses portes ce matin de 7h à 12h. Une coupure générale de l’alimentation électrique affectera, en effet, l’ensemble des sites du campus, de l’IUFM, de la bibliothèque et du bâtiment de la présidence. Les services administratifs reprendront leur activité aux horaires habituels, cet après-midi.

 CULTURE

Jacques Boullaire exposé à l’Université

En écho à l’exposition « Après Gauguin » du Musée de Tahiti et ses iles, l’Université de la Polynésie présente au public sa collection d’œuvre de Jacques Boullaire. C’est la bibliothèque universitaire qui accueille donc, jusqu’au 28 février prochain, une vingtaine de livres illustrés par l’artiste à laquelle s’ajoute des dessins originaux et des reproductions de gravure sur bois et sur cuivre. Cette exposition est gratuite et ouverte au public de 7h30 à 19h en semaine et de 8h à 16h le samedi.

Article précedent

Coquilles saint jacques et fondue de poireaux

Article suivant

Loto : elle gagne le seul jour où elle ne joue pas

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 17/12/13