JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 19/11/14

moustique © DR

Santé

L’Epidémie de Chikungunya vient d’entrainer la mort de deux personnes

La cellule de coordination  du suivi de l’épidémie a annoncé le décès de deux personnes atteintes par le Chikungunya. Deux personnes du 3ème âge ayant des antécédents cardio-vasculaires. La cellule de coordination rappelle ainsi que les femmes enceintes, les personnes âgées ou les nourrissons victimes du Chikungunya doivent faire l’objet d’une surveillance particulière. La cellule de coordination estime à 8 000 le nombre de personnes atteintes de chikungunya. La majorité des cas si situant à Tahiti et Moorea. Nous recevrons à midi dans nos studios le docteur Henri Pierre Mallet, responsable du bureau de veille sanitaire, qui viendra faire le point en direct et répondre à toutes vos questions.

On parle maintenant de greffe de rein

Dans le cadre de la semaine de lutte contre le diabète, la rédaction de Radio 1 vous fait découvrir le quotidien des personnes dialysées. Jean Pierre âgé de 65 ans habite Moorea. Diabétique, il a du commencer des séances de dialyse en février de cette année. Désirée, sa fille unique ne supportait pas de voir son père souffrir au sortir des séances de dialyse. Elle décide de lui offrir un de ses reins. L’opération a eu lieu mercredi dernier. Elle s’est très bien passée. Jean Pierre est toujours hospitalisé au CHT de Taaone, et devrait sortir très bientôt. Il s’est confié à Vaite Urarii Pambrun. Son témoignage est à écouter dans notre podcast.

Justice

Les profanateurs de la mosquée ont été jugés hier

4 mois de prison avec sursis et 100 000 francs d’amende. C’est la condamnation qui a été prononcée à l’encontre des deux frères James et Steeve B. pour avoir, versé 2 litres de sang et posé une tête de porc sur le perron du centre islamique de Tahiti. L’un d’eux explique ce geste comme une pulsion, un geste soudain comme réaction à cet imam issu d’un courant radical. « Ils ne recommenceront plus » ont ils affirmé à la présidente du tribunal. a noter que ni l’imam ni aucun de ses représentants n’étaient présents ce matin au tribunal.

Marcelin Lisan risque l’inéligibilité et la prison avec sursis

Le tavana de Huahine comparaissait hier matin au tribunal correctionnel pour détournement de fonds publics, complicité de prise illégale d’intérêts et complicité de détournement de fonds. Il lui est reproché d’avoir entre 2006 et 2008, mis à disposition d’élus municipaux des voitures appartenant à la commune, d’avoir embauché une collaboratrice personnelle sans contrepartie, ou encore d’avoir, au nom de la commune, ouvert un compte pour faire des courses au supermarché Fare Nui, dont il était gérant. Le ministère public a requis contre le tavana de Huahine 1 an de prison avec sursis, 5 ans d’inégibilité et 100 000 francs d’amende. Le délibéré sera rendu le 27 janvier prochain.

Education

Il sera bientôt temps pour les lycéens de choisir leur orientation professionnelle…

Et pour les aider dans ce choix, l’Université de la Polynésie française et le Ministère de l’Éducation de la Polynésie française organisent, prochainement pour tous les élèves de Première et de Terminale de Tahiti un les Journées d’Orientation Post-Bac. Cet évènement vise à sécuriser les parcours des étudiants en les aidants à définir des stratégies professionnelles adaptées et muries.  La démarche devrait également permettre d’éviter au maximum l’échec. Au programme pour les 4000 lycéens de premiere et terminale, des stands présentant les organismes de formation de Tahiti, des tables rondes animées par des conseillers d’orientation-psychologues et des ateliers de sensibilisation au portail « Admission Post-Bac »! Ces journées d’orientation Post Bac auront lieu le lundi 1er décembre 13h à 16h et le Mardi 2 décembre de 8h à 16h à l’université. Une autre est prévue le  16 janvier à  Uturoa

Culture

Vous avez rendez vous ce soir avec le Cinématamua

Et c’est un documentaire sur la Société des Etudes Océaniennes qui vous est proposé. Réalisé par Marc E. Louvat, il raconte l’histoire de cette société savante qui s’est créée pour empêcher le pillage systématique des derniers vestiges de l’ancienne culture polynésienne. Le public pourra échanger avec Jean Kape le président de la SEO, Simone Grand et Robert Koenig qui en sont membres de la SEO. Cinematamua vous donne rendez-vous ce soir à 19h00 au Petit Théâtre de la maison de la culture.

Article précedent

Miss Honduras retrouvée morte avant le concours Miss Monde

Article suivant

Un fœtus opéré dans le ventre de sa mère à Paris

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 19/11/14