JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 20/11/13

affiche de la campagne pour le don d'organes - DR

affiche de la campagne pour le don d’organes – DR

SANTE

L’important est de parler du don d’organes

La greffe de rein est maintenant une réalité en Polynésie française. Si les premiers dons sont issus de donneurs vivants, la législation permet également le prélèvement sur des personnes en mort encéphalique. Donneur, ou pas, le débat est lancé, l’important c’est d’en parler. Et pour que l’information soit la plus claire possible, une campagne de sensibilisation et de communication sur le don d’organes a débuté cette semaine. Car il va falloir communiquer. Parler du don d‘organes, c ‘est parler de la mort, un sujet que beaucoup d’entre nous évitent d’évoquer. Donneur ou pas, le choix est personnel mais il doit être connu de vos proches. L’important c’est d’en parler comme nous l’expliquait hier la ministre de la santé. Les plaquettes informative ssur le don d’organe sont à retrouver sur notre site internet au www.radio1.pf. Vous y retrouverez également l’intégralité de l’interview de Béatrice Chansin.

Dépistage de la BPCO aujourd’hui

Pour la 4ème année consécutive, l’APAIR (Association Polynésienne d’Aide aux Insuffisants Rénaux)  s’associe à la Fondation du Souffle pour organiser aujourd’hui la Journée mondiale de lutte contre la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO). Il s’agit d’une maladie chronique qui touche 3 millions 500 000  français , soit 6 à 8% de la population adulte. Dans plus de 80 % des cas, le tabac en est la principale cause. Un dépistage gratuit est organisé aujourd’hui de 8h à 16h dans les jardins de la mairie de Papeete. Une conférence publique animée par le professeur Huchon, chef de service Pneumologie de l’hôpital Val de Grâce à Paris est également prévue à midi sous le fare pote’e.

1002 cas confirmés de dengue

Le cap des 1000 cas a donc été franchi depuis février dernier. Le nombre de cas mensuel est en augmentation : 148 cas en septembre, 343 cas en octobre et 132 en novembre, à ce jour. Depuis le début de l’épidémie, la majorité des cas positifs a été déclarée à Tahiti avec  691 cas et Moorea 202 cas. Les autres cas positifs ont été identifiés à Rangiroa, Bora-Bora, et Fakarava notamment. Les jeunes de moins de 20 ans représentent plus de 2/3 de l’ensemble de ces cas. Depuis le début de l’épidémie, un décès est survenu en début de mois.

EDUCATION

Les contractuels se mobilisent

L’intersyndicale FSU-FO de l’enseignement secondaire  réclament le paiement des congés des enseignants contractuels. Le vice-rectorat a en effet informé le personnel remplaçant de l’arrêt de leurs contrats au 15 décembre pour une reprise le 15 janvier. En clair : la centaine de contractuel enseignants que compte le territoire ne va pas être payée pendant un mois, alors qu’ils auraient du être sous contrat pour toute l’année scolaire, selon Nicolas Broseus, secrétaire territorial du SNETAA-FO. Le rassemblement est prévu cet après-midi à 13h30 devant le vice-rectorat.

POLITIQUE

Éric Zabouraeff: tavana hau des Australes

Éric Zabouraeff, Chef de la subdivision administrative des îles Australes, a pris ses fonctions lundi. Il occupera également le poste de secrétaire général adjoint du haut-commissariat. Précédemment sous-préfet de Rethel, dans les Ardennes, il n’en est pas à sa première expérience Outre-mer et connait déjà le Pacifique pour avoir été directeur des ressources humaines au Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie. Dans sa nouvelle affectation, Éric Zabouraeff sera le relais de l’État aux Australes. Homme de terrain avant tout, le nouveau tavana hau des Australes devrait rencontrer les tavana de l’archipel dès leur retour du Congrès des maires en métropole. Un déplacement début décembre est également prévu.

SPORT

Deux places pour faire venir votre cheval

C’est ce que vous propose l’Association Hippique et d’Encouragement à l’Élevage en Polynésie française, qui souhaite étoffer le nombre de chevaux de course et reproducteurs au fenua. Pour cela, l’association organise le transport depuis la Nouvelle-Zélande. Mais voilà, le voyage se fait par container de six chevaux et l’association désire n’en acquérir que quatre. C’est la raison pour laquelle elle lance un appel et  propose à toute personne souhaitant faire acheter un cheval en Nouvelle-Zélande de partager les frais de transport. C’est ce que nous explique Louis Raoulx, le président de l’association que vous pouvez contacter au 30 21 38 si l’offre vous intéresse.

Article précedent

Mondial : ce qui attend Deschamps

Article suivant

Journal de 12:00 le 20/11/13

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 20/11/13