JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 21/10/13

Un arbre s'est écrasé © DR

Un arbre s’est écrasé © DR

 

Faits divers

A Punaauia un rocher est tombé sur un véhicule…

L’incident aurait pu être dramatique. Un morceau de rocher d’une vingtaine de centimètres de circonférence s’est écrasé samedi vers 10h sur le chemin réservé aux piétons longeant le dernier tronçons de la route des plaines entre la Punaruu et le rond-point.

Dans sa chute, la pierre a frôlé des enfants qui étaient en train de jouer avant de s’écraser sur le capot d’une voiture.

La voiture circulait dans le sens Punaauia-Papeete. Les passagers, un homme et une femme n’ont heureusement pas été touché, seuls le capot, le phare avant et le pare-choc ont été endommagés.

Les pompiers, les gendarmes et le ministre de l’Équipement Bruno Marty se sont immédiatement rendus sur les lieux et ont fermé le chemin à l’aide de rubalise.

Restez bien évidemment vigilants quant aux chutes de pierre, encore possibles dans cette zone.

Et puis à Papara c’est un gros bloc de pierre qui s’est détaché de la montagne au PK 29 hier après-midi.

Lors de sa chute, il s’est brisé en plusieurs morceaux n’entraînant aucun dégât matériel.

Dans le même temps, un arbre est tombé également, et s’est couché sur la toiture d’une maison située en contrebas, occasionnant des dégâts légers. Aucune victime n’est à déplorer.

Aucune victime non plus sur la route où plusieurs accidents ont été constaté.

Vendredi soir à Moorea c’est un jeune homme d’à peine plus de 20 ans qui a perdu le contrôle de son 4×4 et s’est retrouvé dans le fossé. Lui et son passagers sont indemne mais avaient trop bu.

Et samedi, au niveau de Outumaoro, un homme a lui aussi perdu le contrôle de son véhicule qui a fini contre un lampadaire. Là encore le conducteur avait trop bu.

Politique

L’UPLD a fait le point…

Ce week-end, le Tavini organisait son congrès au motu Ovini, à Faa’a. L’occasion de revenir sur le bilan moral, politique et financier de 2008 à 2013.

Pour Oscar Temaru, le leader de l’UPLD, se pose tout d’abord « la question de la démocratie ». Il s’interroge en effet sur la légitimité démocratique de Gaston Flosse alors que la Cour de cassation a examiné mercredi la demande de dépaysement souhaitée par les avocats du président du Pays dans l’affaire Haddad-Flosse. A l’approche des élections municipales, le leader du parti indépendantiste est également revenu sur la modification du Code général des collectivités et la stratégie adoptée pour les élections.

La question d’États fédéraux a également été évoquée : « nous vivons quand même dans un pays aussi vaste que toute l’Europe. Pourquoi ne pas laisser certaines responsabilités aux élus des différents archipels ? », s’est-il interrogé.

Pour Moruroa e Tatou : « le gouvernement ne tient pas sa parole »

L’association Moruroa e Tatou qui demande le droit d’accès aux dossiers radiologiques et médicaux, l’indemnisation et l’accès aux soins des victimes des essais nucléaires est revenue sur l’assemblée générale tenue les 12 et 13 octobre derniers par l’AVEN (Association des Vétérans des Essais Nucléaires).

Et elles partagent le même bilan : les rapports de l’Assemblée nationale et du Sénat n’ont fait que constater l’échec de l’application de la loi d’indemnisation des victimes des essais nucléaires français. En cause : le gouvernement qui n’a pas tenu ses promesses d’apporter des modifications à la loi.

Pour Moruroa e Tatou, sur 900 dossiers déposés, seuls 12 ont reçus une indemnisation.

Santé

La grippe arrive… les vaccinez aussi

Une campagne de vaccination contre la grippe débute aujourd’hui (lundi), et jusqu’au 31 janvier en Polynésie française.

Le coût pour la Direction de la santé de la campagne de vaccination est d’environ 9 millions Fcfp.

Article précedent

Oscar Temaru : « on pose la question de la démocratie »

Article suivant

Quatre Ferrari se percutent sur une départementale

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 21/10/13