JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 28/11/13

Gaston Flosse et Victorin Lurel à la signature des conventions financières © Cédric VALAX

Gaston Flosse et Victorin Lurel à la signature des conventions financières © Cédric VALAX

POLITIQUE

« Il y a tellement de choses à faire pour l’avenir »

C’est la première déclaration du ministre des Outre-mer arrivé hier en Polynésie française pour une visite officielle de trois jours. Et cet avenir, une partie s’en est joué lors de cette première journée. Une journée entamée par d’autres paroles rassurantes: « l’État accompagne le Pays ». La journée a commencé tambour battant pour Victorin Lurel, reçu pendant 45 minutes à la Présidence par Gaston Flosse. En tête à tête, les deux hommes sont revenus sur les dossiers importants pour le Pays. Parmi eux, les deux conventions qui ont été signées quelques heures plus tard, à midi vingt précisément. Dans la première, le ministre des Outre-mer a reconduit pour un an le contrat de projet État-Pays. Plus qu’un délai supplémentaire, la part de l’État dans ces investissements structurants augmente pour passer à près de 3 milliards Fcfp en 2014, c’est plus qu’en 2013. Le contrat de projet étant financé à part égale – 40 % -par l’État et le Pays, en considérant les 20% manquants – pris en charge soit par les communes, soit par l’Office polynésien de l’habitat, ce ne sont pas moins de 7.5 milliards qui pourront être engagés en 2014. Et c’est le logement social qui bénéficiera en priorité de cette nouvelle capacité. A cela s’ajoute les crédits non consommés du contrat de projet 2008-2013. Sur les 48 milliards Fcfp prévus, seuls un peu plus de 22 milliards Fcfp ont été utilisés. Des crédits qui devront être engagés en 2014 même s’ils ne sont pas consommés à cette date. 2014 servira également d’année « relais » pour préparer le futur contrat de projet 2015-2020 auquel participera encore l’État qui réaffirme sa volonté d’accompagner le Pays dans son développement. Autre convention signée, les modifications apportées au 3ème instrument financier destiné à financer les investissements prioritaires du Pays. Les règles, qui régissent son fonctionnement ont été assouplies. Désormais l’État interviendra plus tôt et plus souvent pour rembourser les sommes avancées par le Pays pour ces investissements prioritaires. Si les autorisations d’engagements restent à 6 milliards de francs par an pour l’État, qui rembourse au Pays 80% des sommes engagées,  les crédits de paiement, ceux qui permettent de payer les factures, augmentent de 1 milliard passant à un peu plus de 3 milliards de francs. Une avancée pour Victorin Lurel, un soulagement pour Gaston Flosse.

Victorin Lurel s’est félicité du chantier de la prison de Papeari

Le ministre des Outre-mer était en visite hier après-midi sur le chantier du futur centre pénitentiaire de Papeari où il a exprimé son « bonheur ». Il s’agit, en effet, d’un des symboles de la  « politique pénitentiaire ambitieuse » menée par le gouvernement. Le centre pénitentiaire comprendra 410 places réparties sur 12 450m2. Sa construction représente un investissement de 9,403 milliards Fcfp. Les travaux de terrassement sont en cours pour que ceux du gros œuvres puissent commencer dans le début de l’année 2014, pour une livraison prévue mi 2016. Victorin Lurel est également revenu sur la phase de rénovation de la prison de Nuutania. Initialement prévue pour le premier semestre 2014, cette phase de rénovation est finalement « reprogrammée faute de budget. Et le ministre l’a annoncé : un groupe de travail est déjà à l’œuvre pour la préparer. 320 emplois seront crées durant la construction du chantier et 255 pour le fonctionnement de la prison.

CULTURE

Taiarapu organise son salon du livre

On reste à la presqu’île et  plus précisément  à l’école de sport de Ohi Teitei. Créée par Jean-Louis Laflaquière, qui est coordinateur de cette deuxième édition, selon lui le livre n’est pas assez présent dans ces quartiers de la presqu’île. Le salon comptera un volet exposition avec les auteurs des différentes maisons d’éditions et un volet animation pour les enfants. Le salon s’ouvre ce matin de 8h à 17h jusqu’à demain, et il se clôturera samedi à midi. L’entrée est gratuite et près de 2 000 élèves sont attendus.

EDUCATION

L’école doctorale du Pacifique fait sa rentrée

Cette école qui est commune à l’Université de Polynésie française et à l’université de Nouvelle-Calédonie a depuis sa création en 2005, présenté 41 thèses pour la seule UPF et quasiment autant pour sa voisine calédonienne soit un peu de 80 à elles deux. Les sujets traités pour son annexe de l’UPF sont les sciences dans leur ensemble avec  les sciences sociales, humaines et les sciences « dures » qui comprennent  notamment la biologie et la géophysique.

Article précedent

Music Legends, 2ème édition !

Article suivant

Journal de 12:00 le 28/11/2013

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 28/11/13