JournauxPodcasts

Journal de 7:30 le 29/10/13

Flosse-Lurel (illustration) © DR

Flosse-Lurel (illustration) © DR

POLITIQUE

L’Etat accorde 42 millions d’Euros à la Polynésie française

L’information vient de tomber il y a quelques minutes. Dans le cadre de l’avance de trésorerie, l’Etat a accordé 42 millions d’Euros, soit un peu plus de 5 milliards de francs, à la Polynésie française, aujourd’hui, à l’issue d’un comité interministériel qui s’est tenu à Paris. L’arbitrage final favorable à la demande de la Polynésie française a été rendu au plus haut niveau de l’Etat par le Premier Ministre Jean Marc Ayrault. C’est le Ministre des Outre-mer, Victorin Lurel qui vient d’informer le Président Gaston Flosse de cette décision. L’avance de trésorerie, dont la décision était attendue avant jeudi, a été accordée sur la base de la demande formulée par le Pays, à savoir un remboursement sur deux exercices. Cette avance de trésorerie va permettre à la Polynésie française d’assumer plus sereinement certaines échéances prochaines.

FAITS DIVERS

15 ans et saoul au volant !

Boire ou conduire il faut choisir, d’autant plus quand on a pas l’âge de conduire… et ce jeune homme de 15 ans, résidant à Tahaa n’a pas fait le bon choix.
Samedi soir, alors qu’il se dispute avec ses parents qui lui reprochent son état d’alcoolisation, le jeune homme a décidé de mettre un terme aux débats et de quitter les lieux au volant de la voiture de son père. Ce qui devait arriver arriva. Sans permis de conduire et saoul, l’adolescent roulait trop vite pour négocier les virages. Résultat: après une cascade pas du tout maitrisée il s’est retrouvé dans le fossé… les quatre pneus en l’air. Dans son malheur l’adolescent a eu de la chance puisqu’il n’est pas blessé mais il devra répondre de sa conduite aux gendarmes et à son père.

Renversée… par la police municipale

Cette infirmière libérale ne risque pas d’oublier son intervention, samedi soir, dans cette famille de Fakarava où elle est intervenue suite à une dispute sur fond de soirée trop arrosée. Après avoir prodigué ses soins, et alors que la dispute a repris de plus belle, l’infirmière a décidé de protéger l’enfant qui se trouvait dans le logement en l’emmenant avec elle sur son scooter. Alors qu’elle roule, l’infirmière et son jeune passager se sont fait percuter par une voiture. Ce véhicule, contre toute attente, est celui des policiers municipaux de l’atoll qui se rendaient sur les lieux de la dispute. L’enfant n’a pas été blessé, ce qui n’est pas le cas de l’infirmière qui souffre, d’après son premier diagnostic, d’une luxation de l’épaule. La victime a été prise en charge et l’enfant reconduit dans sa famille.

SOCIETE

Deux-roues trafiqués: ce que vous risquez

Vendredi dernier, policiers et gendarmes coordonnaient leur action répressive lors d’une opération conjointe. Principale cible: les deux-roues avec des contrôles renforcés. En ligne de mire les équipements non-homologués. Les consignes sont claires et viennent directement du parquet: tolérance zéro pour les engins modifiés. Permanente ou non, les modifications apportées aux engins ne seront pas traitées de la même manière par la justice. Attention, cela peut couter cher… très cher, et c’est à la charge du propriétaire.
Sachez que la mise en circulation d’un véhicule « non-réceptionné », c’est à dire non conforme en terme de cylindrée aux données de sa carte grise, relève du pénal.
Les contrevenants s’exposent à une amende de 9 000 Fcfp à 280 000 Fcfp et à une peine de prison pouvant aller jusqu’à 6 mois.

POLITIQUE

Rétrocession des terrains militaires : les maires sceptiques

Bercy souhaite faire avancer le dossier sur la rétrocession des terrains militaires aux communes de Polynésie française qui stagne depuis des années.
Jusque là le ministère des finances estimait que, les compétences en matière d’économie revenant au Pays, les communes ne pouvaient pas gérer ces terrains dans le cadre d’une restitution à l’euro symbolique. Une solution a donc été proposée la semaine dernière: créer un syndicat mixte Pays-communes. Les maires ou représentants des six communes concernées se sont réunies ce lundi à Mahina afin de considérer si oui ou non ils allaient s’opposer à cet amendement. Et d’un avis majoritaire, cela n’apporterait « aucune avancée ». De son côté Édouard Fritch s’est déclaré y être favorable. Des rencontres État/Pays auront lieu d’ici la fin de la semaine.

SOCIAL

Le CESC s’est prononcé sur les départs volontaires dans la fonction publique

Particulièrement visé les fonctionnaires des catégories C et D de la Polynésie Française, et cela dans le cadre de la réduction des frais de dépenses de personnel.
Les membres de l’institution se sont exprimés à 33 voix pour et trois abstentions, sur la base de leur conclusion dans laquelle ils ont exprimés je cite : « de sérieux doutes quant à l’attractivité du dispositif en l’état », n’émettant au final aucun avis favorable ou défavorable. Ronald Terorotua, rapporteur du texte, et ancien leader syndical, a justifié ce choix, mettant en cause la stratégie politique du gouvernement sur cette question. On l’écoute.

ENVIRONNEMENT

Un fare respectueux de l’environnement, c’est possible !

L’association « Maison des Eco Constructeurs » a été crée sur le fenua il y a quelques mois et a pour objectif d’encourager et promouvoir la construction de bâtiments plus respectueux de l’environnement en Polynésie française. Ces idées sont innovantes, pratiques et permettent de ne pas perdre en confort, bien au contraire. Pourtant, le concept freine souvent les consommateurs qui craignent que l’adition ne soit salée.
L’association envisage, dans un avenir proche, d’élaborer un guide de qualité environnementale des bâtiments. Elle appelle donc les différents acteurs de la filière œuvrant en se sens à les contacter. Elle souhaite également créer, en partenariat avec les banques locales, un système de prêts réduits en faveur des investissements dans des constructions bioclimatiques.

Article précedent

Thierry Dol : "J'attends de les revoir tout simplement"

Article suivant

Au Japon, une grande banque prête aux yakuzas

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Journal de 7:30 le 29/10/13