ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Juppé promet une « indemnisation raisonnable » pour les essais nucléaires

© Cédric Valax

© Cédric Valax

Rendez-vous très attendu du déplacement d’Alain Juppé en Polynésie française, le candidat à la primaire de la droite et du centre pour la présidentielle de 2017 a rencontré, mercredi matin, les associations de défense des victimes des essais nucléaires et l’Église protestante maohi. Après un mea culpa sur le mensonge des « essais propres », Alain Juppé s’est engagé à faire modifier la loi Morin pour en supprimer la notion de « risque négligeable » mais surtout « trouver la voie d’une indemnisation raisonnable » pour le régime de protection social de Polynésie.

« Je viens de vivre là un moment exceptionnel. » C’est en ces termes qu’Alain Juppé s’est exprimé face aux médias au terme de son rendez-vous, très attendu, avec les représentants des associations des victimes des essais nucléaires et l’église protestante. En préambule de cette rencontre, organisée au siège de l’église protestante Maohi à Paofai, et à laquelle participait les associations Moruroa e Tatou, 193 et Tamarii Moruroa, Alain Juppé a reconnu que : « l’affirmation répétée pendant des années et des années selon laquelle les essais nucléaires ici étaient des essais propres, était fausse». Un mensonge auquel le candidat à la primaire de la droite et du centre pour les présidentielle de 2017 a participé. En 1995, alors qu’il était le Premier ministre de Jacques Chirac qui venait de relancer une campagne de tirs en Polynésie française, il avait affirmé l’innocuité des essais nucléaires dans le Pacifique.

Loi Morin et indemnisation à la CPS

Après ce mea culpa, le candidat Juppé affirme qu’il souhaite maintenant « donner à cette reconnaissance un contenu plus officiel ». Et Alain Juppé de reprendre l’idée d’un centre de mémoire en Polynésie, comme annoncée par le président de la République, François Hollande, lors de son passage à Tahiti en février dernier… Mais surtout l’ancien Premier ministre a promis de modifier la loi Morin et de supprimer la notion de « risque négligeable » d’irradiation qui empêche les indemnisations des victimes. Autre déclaration assez fracassante, il promet d’apporter une « indemnisation raisonnable » au régime de protection sociale pour la prise en charge des maladies radio-induite.

Alain Juppé dit maintenant souhaiter chercher « la voie de la réconciliation et de l’apaisement » pour que la question du nucléaire ne soit plus une « cassure durable entre nous », mais il estime que « transférer ce débat à l’ONU ne (lui) parait pas une bonne idée ».

Article précedent

Nucléaire : Les associations pas convaincues par Juppé

Article suivant

La Turquie s'apprête à remanier en profondeur son armée après de vastes purges

1 Commentaire

  1. pinnochio
    28 juillet 2016 à 7h17 — Répondre

    que vaut la parole d »un voleur

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Juppé promet une « indemnisation raisonnable » pour les essais nucléaires