ACTUS LOCALESECONOMIE

Kevin Pautehea, garagiste grâce à l’Adie

© Pascale Bastianaggi

Du 28 janvier au 1er février, se déroulera la neuvième semaine du microcrédit initiée par l’association d’aide au Micro-crédit Adie. Kevin Pautehea a pris au pied de la lettre le leitmotiv de l’association : « même sans capital, sans diplômes et sans relations, on peut devenir entrepreneur ». Bien lui en a pris, car il a ouvert depuis son garage à Hiva Oa.

La neuvième semaine du microcrédit qui s’ouvre ce lundi a pour ambition de déclarer le droit à l’initiative économique pour tous ceux qui en ont le désir et qui ne peuvent créer leur activité, notamment par manque de ressources financières. L’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (Adie) propose des microcrédits aux petits porteurs de projets et les accompagne dans la bonne gestion de leur entreprise, comme l’explique Mathilde Mollat, adjointe à la direction régionale de l’Adie.

En neuf années d’existence en Polynésie, l’Adie a accordé un total de 2,7 milliards Fcfp de crédits à 6 200 porteurs de projets. Parmi eux, Kevin Pautehea. A 27 ans, Kevin vit à Hiva Oa aux Marquises, « là où il y a Jacques Brel et Paul Gauguin », précise-t-il en rigolant. Passionné de mécanique, il a appris sur le tas à travailler auprès de garagistes. Et lorsqu’il a eu l’idée de monter son « vrai garage » avec un ami il y a deux ans, il est allé se renseigner auprès des banques pour obtenir des prêts. « Mais c’était difficile d’avoir un prêt. Je suis jeune, je travaille à mi-temps. Aucune banque n’était prête à m’aider. » Jusqu’au jour où Kevin il a entendu parler de l’Adie.

Pour que l’Adie puisse avancer des fonds à des gens désireux de se lancer dans l’entreprenariat, elle a aussi besoin de soutiens financiers. Elle fait donc appel à des entreprises pour parrainer et financer certains porteurs de projet. C’est le cas de la société KPMG, cabinet d’experts comptables qui a financé en partie le projet de Kevin Pautehea. Un « devoir sociétal » pour Jean-Louis Pelloux de KPMG.

Aujourd’hui, l’Adie est enfin représentée dans tous les archipels. Elle sera présente le 28 janvier à Taha’a, le 29 janvier à Fakarava, le 30 à Vairao, le 31 à Rurutu et Moorea et le 1er février au marché de Papeete de 6h30 à 11h30.

Article précedent

Plus de cinq violences sexuelles par semaine au fenua

Article suivant

La dernière danse du Royal Kikiriri

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Kevin Pautehea, garagiste grâce à l’Adie