ACTUS LOCALESECONOMIE

La Brasserie de Tahiti rachète les sirops Singapour

En redressement judiciaire depuis mai dernier, la Limonaderie de Tahiti a été rachetée par la Brasserie de Tahiti à la barre du tribunal de commerce le  28 octobre. Un rachat qui permet au groupe leader de renforcer ses positions sur le marché des boissons et de sauver les emplois de la petite usine de production de Tipaerui.

Alors que la société Jus de fruits de Moorea qui produit les jus de marques Rotui a été victime d’une vaste arnaque en mars dernier, causant un préjudice de près de 150 millions de Fcfp, cet épisode n’a pas découragé le groupe Brasserie de Tahiti de se porter acquéreur de la Limonaderie de Tahiti, connu pour être le producteur des sirops Singapour depuis près de 70 ans. Si elle n’a pu développer son activité maritime, la Brasserie réussit ainsi à renforcer sa position sur les marchés des boissons.

80 millions pour Singapour

Entreprise familiale fondée en 1951, la Limonaderie de Tahiti, connue pour sa production de sirops, avait étoffé son activité en développant des sodas, le petit producteur de Tipaerui faisant ainsi directement concurrence à certaines boissons produites par le leader du marché à la Punaruu. Dans ce marché très concurrentiel, où le dernier arrivé est le Tahitian Cola de la Brapac, l’entreprise traversait une passe difficile la conduisant à se déclarer en cessation de paiement depuis le 8 mai dernier. En situation délicate, un plan de redressement par voie de cession a été autorisé pour un montant de 80 millions de Fcfp. Une façon pour la Brasserie de Tahiti d’étoffer son pôle de distribution en acquérant une marque historique à moindre frais pour un groupe qui pèse 14 milliards de francs. Le tout en participant au maintien d’une douzaine d’emplois et en développant des synergies avec les autres filiales du groupe dont Plastiserd, producteur de bouteilles.

Article précedent

Pour Patrick Galenon, « si l’État ne soutient plus le RSPF, le Pays devra mettre en place un impôt »

Article suivant

Tina Cross sur les voiliers au mouillage : « pas d’accord avec cette façon de venir en lagon conquis »

1 Commentaire

  1. COROSOL
    9 novembre 2019 à 18h49 — Répondre

    Sucre et colorants, incompatibles avec une bonne santé.

Laisser un commentaire

PARTAGER

La Brasserie de Tahiti rachète les sirops Singapour